Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Parcours > Rory Sheard rejoint BNP Paribas Real Estate...

Rory Sheard rejoint BNP Paribas Real Estate Transaction en tant que consultant senior

ParcoursBureaux

le 17 Nov 2015

Rory Sheard, 29 ans, rejoint BNP Paribas Real Estate Transaction France en qualité de consultant senior. Il est placé sous la responsabilité...

Cette partie du site est réservée aux abonnés

Connectez-vous

OU

Abonnez-vous

Abonnement

Pour moins de
4€ / Jour

Je m'abonne

Édito
par Arthur de Boutiny

le 12/11/2019

Le commerce comme le roseau…

Nouvelles attitudes des clients, doutes subsistants chez les investisseurs et propriétaires de murs commerciaux, montée ininterrompue de l’e-commerce… Le secteur du « retail » se sait aux portes d’une révolution et les stratégies doivent s’accorder en conséquence. Certains anticipent le mouvement, d’autres se lancent, beaucoup réfléchissent : Savills se hasarde à décortiquer les tendances à l’heure du Mapic 2019.

Dans la consommation, outre la baisse de la fréquentation en raison du mouvement des Gilets Jaunes qui ne fut que momentanée, les volumes de vente continuent à s’essouffler, mais les montants de dépenses progressent légèrement depuis le début de l’année, même hors inflation. Grande et petite distribution maintiennent globalement leurs positions en dépit de la progression du « e-commerce », dans un contexte de remontée de la confiance des ménages, de contraction du chômage et d’amélioration du pouvoir d’achat.

Sur le papier, l’investissement se porte bien, avec des montants placés en actifs de commerce en hausse et au-dessus de la moyenne quinquennale (+14 %). Les commerces en pieds d’immeubles se portent particulièrement bien, tout comme les « retail parks », en particulier ceux valorisés entre 20 et 80 millions d’euros, mais surtout en raison de la rareté de l’offre. La hausse des taux de rendement (sauf pour les pieds d’immeubles « prime ») tire vers le haut les centres commerciaux et la grande distribution. On remarque encore une prédominance des acquéreurs français, malgré une montée en puissance des investisseurs anglo-saxons en 2019, guidés par une stratégie « value add ».
Que fait le « retail » pour lutter contre le rouleau compresseur de « l’e-commerce » ? A l’innovation, il faut répondre par plus d’innovations et de services : l’usage de la 3D, l’offre de produits locaux, les boutiques servicielles, la prévalance du bio et du commerce équitable, les engagements en développement durable et, surtout, la prise en compte totale du client tout au long de sa journée sont autant de stratégies nouvelles déployées par le commerce pour se différencier de leur principal concurrent.

En bref, pas de choc en France : le commerce plie, mais ne rompt pas…

Portrait

Chargement