Chargement

Candidature
Forum Immo Parité

Au moment où 1 400 entreprises de plus de 1 000 salariés viennent de publier leur index d’égalité femmes/ hommes, bientôt suivies par les entreprises moyennes, à l’heure où des « plateaux » entièrement masculins font le « bad buzz » dans tous les medias et les réseaux sociaux, il est urgent pour l’ensemble du tissu économique de se mobiliser pour faire en sorte qu’à l’horizon 2030 la parité ne soit plus un sujet.

Avec une conviction : pour une entreprise, quelle que soit sa taille, intégrer des critères extra-financiers, tels que les enjeux sociaux et sociétaux, et favoriser la mixité et la parité rime avec performance économique.

Merci de remplir ce formulaire avant le 17 mai 2019

Télécharger la présentation

Nom et coordonnées complètes de la personne responsable :

Nom et coordonnées complètes de l'entreprise candidate :

Actions en faveur de la parité et de la mixité accomplies en 2018/2019*

Projets en cours (ou à venir) en faveur de la parité et de la mixité*

Avez-vous des objectifs (chiffrés ou non) en faveur de la parité et de la mixité ; et si oui, lesquels ?*

Commentaires

Je souhaite être contacté pour être partenaire du Forum Immo Parité

En soumettant ce formulaire, j'accepte qu'Immoweek utlise ces données pour creer une candidature, pour plus d'information veuillez consulter notre politique de confidentialité*

Soumettre votre candidature

* Champs obligatoires Veuillez acceptez les conditions générales du formulaire Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyée

Édito
par Thierry Mouthiez

le 26/07/2019

Au beau fixe !

Tout comme le climat, les cycles de l’immobilier d’entreprise semblent quelque peu chamboulés. Mais dans le bon sens s’agissant de ce secteur.

Si les professionnels s’interrogeaient, il y a encore peu, pour savoir si le cycle actuel n’avait pas atteint son point haut, nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui considèrent que le cycle haussier actuel devrait se poursuivre encore un certain temps. Il est vrai que l’évolution des taux d’intérêt joue un rôle majeur dans cette situation.

Ainsi, côté locatif, la demande semble toujours aussi dynamique, même si l’activité du créneau des grandes transactions a légèrement marqué le pas au 1er semestre, après deux années exceptionnelles il est vrai. Rien là, donc, d’inquiétant comme le soulignait récemment dans nos colonnes Grégoire de La Ferté, executive director bureaux Ile-de-France de CBRE, affirmant : « au regard de la demande enregistrée chez CBRE et de l’activité de l’ensemble des équipes, nous anticipons un marché comparable au second semestre 2019, conduisant à un volume global de transactions entre 2,4 et 2,5 millions de mètres carrés ». C’est surtout l’offre qui freine l’activité, en particulier dans Paris. L’offre neuve, la préférée par les utilisateurs, reste maîtrisée, voire contrainte. Du coup, les valeurs locatives sont, dans leur ensemble, clairement orientées à la hausse.

Quant à l’investissement, même avec des taux de rendement au plancher, une nouvelle baisse peut être encore envisagée comme le souligne Nils Vinck, directeur général et directeur du département capital markets de Cushman & Wakefield, dans sa dernière chronique. L’économie française tire bien son épingle du jeu par rapport à ses voisins européens. Le chômage est même en baisse et dans un contexte boursier parfois chahuté, le placement immobilier s’avère toujours aussi séduisant.

Au final, que de bonnes nouvelles avant une trêve estivale que la rédaction d’« Immoweek » souhaite la plus belle à l’ensemble des professionnels du secteur !

Portrait

Chargement