Chargement

Candidature
Forum Immo Parité

Au moment où 1 400 entreprises de plus de 1 000 salariés viennent de publier leur index d’égalité femmes/ hommes, bientôt suivies par les entreprises moyennes, à l’heure où des « plateaux » entièrement masculins font le « bad buzz » dans tous les medias et les réseaux sociaux, il est urgent pour l’ensemble du tissu économique de se mobiliser pour faire en sorte qu’à l’horizon 2030 la parité ne soit plus un sujet.

Avec une conviction : pour une entreprise, quelle que soit sa taille, intégrer des critères extra-financiers, tels que les enjeux sociaux et sociétaux, et favoriser la mixité et la parité rime avec performance économique.

Merci de remplir ce formulaire avant le 17 mai 2019

Télécharger la présentation

Nom et coordonnées complètes de la personne responsable :

Nom et coordonnées complètes de l'entreprise candidate :

Actions en faveur de la parité et de la mixité accomplies en 2018/2019*

Projets en cours (ou à venir) en faveur de la parité et de la mixité*

Avez-vous des objectifs (chiffrés ou non) en faveur de la parité et de la mixité ; et si oui, lesquels ?*

Commentaires

Je souhaite être contacté pour être partenaire du Forum Immo Parité

En soumettant ce formulaire, j'accepte qu'Immoweek utlise ces données pour creer une candidature, pour plus d'information veuillez consulter notre politique de confidentialité*

Soumettre votre candidature

* Champs obligatoires Veuillez acceptez les conditions générales du formulaire Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyée

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/12/2019

Location de bureaux : de plus en plus proche de l’hôtellerie…

A l’occasion de Simi, Deskeo, qui se présente comme le « premier opérateur de bureaux flexibles en France », souligne « les tendances réelles qui affectent l’immobilier commercial au niveau mondial et qui vont impacter le marché français dès 2020 ».

Ainsi, Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo, estime que «2019 a été une année plus que mouvementée pour le secteur de l’immobilier d’entreprise. Le coworking continue de faire face à l’incertitude du marché, alors que de plus en plus d’entreprises se tournent vers les bureaux flexibles pour leurs espaces de travail ». Et fait valoir qu’ »à l’heure de faire des prévisions pour l’année à venir, nous avons l’opportunité de vivre en direct les évolutions du marché outre-Atlantique de par notre appartenance au groupe américain Knotel, leader mondial des bureaux flexibles. Un atout qui nous permet de voir les changements qui risquent de secouer le marché français dans les prochains mois et, ainsi, de s’y préparer dès maintenant ».

Or, aux Etats-Unis, « les contrats de location flexibles attirent de plus en plus d’entreprises, surtout des groupes de plusieurs centaines de salariés pour qui la gestion des espaces de travail est un enjeu critique. Cette adoption est une réponse évidente au besoin de souplesse exprimé par la plupart des entreprises, quelle que soit leur taille. De ce fait, le secteur de la location des espaces de travail est forcé de s’adapter et d’évoluer pour proposer une offre plus proche de l’hôtellerie que ce que l’on trouve habituellement » affirme la société, qui précise qu’au niveau mondial, « les contrats de location flexibles représentaient 2 % du marché de l’immobilier d’entreprise en 2018. Cette année, ce chiffre a atteint les 3,5 %. Cette croissance se confirme en cette fin d’année et les prévisions tablent sur plus de 9 % d’ici trois ans »… Ou encore qu’au niveau européen, « 687 000 m² de bureaux ont été pris à bail par les opérateurs de bureaux flexibles durant les trois premiers trimestres de 2019. Un chiffre en hausse de 15 % par rapport à l’an dernier. Cela représente 12 % des prises à bail de bureaux en Europe, une part qui ne cesse d’augmenter, signe que les opérateurs d’espaces de travail deviennent des acteurs majeurs de l’immobilier d’entreprise dans les grandes villes ».

Et Frank Zorn de conclure : « cette tendance a toutes les chances de s’accentuer à l’avenir. Ces nouveaux acteurs permettent de satisfaire d’un côté les propriétaires qui recherchent de la stabilité à long terme pour leurs actifs et, de l’autre, les entreprises en quête de flexibilité pour leurs espaces de travail »…

Portrait

Chargement