Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Commerces > Actualités > Le choix Immoweek : « Iconic », un nouveau...

Le choix Immoweek : « Iconic », un nouveau joyau pour Nice, signé la Compagnie de Phalsbourg et Daniel Libeskind

ActualitésCommerces

le 20 Oct 2016

L’audace et la singularité conduisent au succès : la Compagnie de Phalsbourg remporte le concours pour la réalisation d’un ensemble mixte à Nice, grâce à « Iconic », un projet  imaginé par le grand architecte new yorkais Daniel Libeskind. C’est notre « Plus » de ce jeudi 20 octobre.

Le groupe fondé et présidé par Philippe Journo, allié à Fondimmo, Studio Daniel Libeskind, Février Carré architectes et le paysagiste Jean Mus, est le lauréat du concours lancé par la Métropole de Nice « Gare Thiers-Est » pour la création d’un programme de 18 300 m2 comportant commerces, restaurants, hôtel et loisirs.

Un projet d’exception qui s’inscrit, notamment en terme d’innovation architecturale, dans la droite ligne de ceux conduits par la compagnie de Phalsbourg, qu’il s’agisse de centres commerciaux (« L’Atoll », à Angers ; « Waves », à Metz ; « Ma Petite Madelaine », à Chambray les Tours) ou encore de projets mixtes, comme l’emblématique « Mille Arbres », imaginé avec Ogic dans le cadre de « Réinventer Paris ».

« Conformément à l’image des projets de la Compagnie de Phalsbourg, nous souhaitons,  avec « Iconic », offrir aux Niçois et aux visiteurs un repère architectural de grande qualité qui pourra, à lui seul, faire la différence et générer le déplacement » est-il précisé.

Les amateurs d’architecture reconnaîtront très vite ici la « patte » de Daniel Libeskind, auteur entre autres du Musée Juif de Berlin ou de l’immeuble « Crystals », à Las Vegas. Il est également celui qui a planifié l’aménagement de « Ground Zero », à New York.

L’objet architectural proposé à Nice risque fort de faire parler, tant il bouscule les codes, avec ses lignes cassées, ses ruptures. Il est inspiré, explique la compagnie de Phalsbourg, « par les formes minérales de l’azurite, sa partie supérieure conçue comme une cristallisation harmonieuse, dont la proue est un appel sur l’avenue Jacques Médecin ». Avec des façades de verre et de métal et grâce à des sérigraphies sur les vitrages, « Iconic » accueillera les reflets des immeubles voisins, celui du ciel et du paysage alentour.

Montant total de l’investissement  : 80 millions d’euros. Livraison prévue au 4ème trimestre 2019.

Un (nouveau) beau projet pour la Compagnie de Phalsbourg, qui maîtrise aujourd’hui un patrimoine de 500 000 m2 (valorisé 1,2 milliard d’euros) et un portefeuille de projets en développement de 450 000 m2…

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

Présidentielle : le choix s’impose

Les journalistes, ceux d’ « Immoweek » bien sûr et tous les autres médias, ont accompli, avec conscience,  durant cette campagne présidentielle, leur mission d’information : présenter les projets, les comparer et, pour ce qui nous concerne, insister sur les propositions en matière de logement et d’immobilier. Ce travail effectué, reste désormais aux citoyens à s’exprimer.

Le rôle d’ « Immoweek » n’est nullement de s’engager, ni de prendre parti dans les choix qui appartiennent à chacun. Le citoyen que je suis (et qui s’exprime ici en son nom personnel) croit, cependant, devoir affirmer, et réaffirmer son attachement aux valeurs de la République et de la démocratie. Même si on peut reprocher au Président sortant (notamment en matière de logement) bien des insuffisances, voire des erreurs, c’est aujourd’hui le sort de la France en tant que nation démocratique qui se joue. Jamais l’extrême droite n’a pu, sauf après de terribles défaites militaires (en 1870 et en 1940), s’imposer : sa victoire serait un drame pour tous ceux qui croient, au-delà de leurs différences, voire de leurs oppositions, à la fière et exigeante devise de la République. Dimanche prochain, le choix s’impose et il s’appelle Emmanuel Macron.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine