Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Commerces > Actualités > Le choix Immoweek : Redevco signe à Londres pour...

Le choix Immoweek : Redevco signe à Londres pour 78 millions d’euros

ActualitésCommerces

le 06 Sep 2019

Même si le Brexit semble au point mort, l’immobilier outre-Manche, lui, se porte très bien ! Redevco en apporte la preuve, en signant un « deal » à 70 millions de livres (78 millions d’euros), portant sur les espaces commerciaux (surtout de restauration) du « One Tower Bridge », un immeuble mixte qui compte 355 logements hauts de gamme et appartenant au Berkeley Group, à deux pas du très emblématique pont à bascule, à l’opposé de la tour de Londres… C’est, bien sûr, notre « transaction de la semaine ».

Le site acquis par Redevco comprend 7 720 m2 abritant des magasins, des restaurants et un espace culturel, dont 11 unités de restauration et deux commerces de détail, ainsi que le plus grand théâtre commercial construit à Londres, le Bridge Theater, ouvert depuis 80 ans. Il faut dire qu’outre les monuments avoisinants, le site est très bien placé, entre le parc municipal Potters Fields, le complexe de bureaux « More London » (53 000 m2) qui accueille le bureau du maire de Londres et la gare London Bridge Station.

Redevco était conseillée par l’agence Bruce Gillingham Pollard dans la transaction hors marché et par le cabinet d’avocats Osborne Clarke. JLL conseillait le Berkeley Group.

La preuve que bien que le Brexit soit à la traîne, l’immobilier, lui, obéit à d’autres lois…

Redevco est constamment à la recherche d'opportunités adaptées à l'évolution des modes de consommation et à l'importance croissante attachée aux loisirs, tels que les investissements dans l'immobilier à usage mixte et dédiés à la restauration. À cet égard, Londres se classe parmi les premières destinations mondiales, et le site, jouxtant le Tower Bridge, intègre les éléments clés que nous recherchons dans nos investissements tournés vers l'expérience du client. Il est situé à proximité d'une attraction touristique d'ordre mondial qui attire des foules de visiteurs. Le site bénéficie également de la fréquentation générée par les bureaux et les résidences haut de gamme du quartier.

Andrew Vaughan, CEO de Redevco

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement