Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Commerces > Actualités > Mercialys : -20 % de fréquentation à la...

Mercialys : -20 % de fréquentation à la réouverture des centres commerciaux

ActualitésCommerces

le 26 Mai 2020

Mercialys fait valoir que la totalité de ses centres commerciaux ont rouvert (hors espaces de loisirs et restauration sur place) depuis le 11 mai, suite à l’autorisation de réouverture des commerces et la levée du confinement de la population décrétées par le gouvernement.

« L’équivalent de 97 % de la base locative totale de la société a repris son activité » détaille la foncière commerciale. « Les 3 % restant fermés à date correspondent essentiellement à des activités de loisirs et des établissements de restauration ne pratiquant pas de vente à emporter ».

Mercialys dresse déjà un bilan de ces deux premières semaines d’activité et relève « un recul de fréquentation, par rapport à la même période en 2019, limité à -20 % en moyenne, soit un niveau encourageant au regard de l’ampleur du choc actuel et des contraintes sanitaires en place. À titre de comparaison, les semaines de confinement ont été marquées par une fréquentation quotidienne en baisse de 70 à 80 % par rapport à l’année dernière ». La foncière explique ce différentiel de 20 % par « une baisse significative de la fréquentation à l’heure du déjeuner » ; « d’un déplacement des clients sans accompagnant (enfants ou autre membre de la famille qui, généralement, ne dépensent pas de manière effective) » et « une limitation des visites-plaisir sans achat, dont Mercialys n’a jamais fait un axe prioritaire en orientant plutôt sa stratégie sur l’efficacité et la récurrence d’achat que sur le « retailtainment » »…

Parmi les mesures prises pour garantir un niveau d’accueil en toute sécurité sanitaire, Mercialys détaille :

  • un comptage des clients en temps réel ;
  • une organisation des flux de circulation ;
  • une distribution de gel hydroalcoolique aux entrées ;
  • un nettoyage et désinfection en continu des espaces et équipements ;
  • un encadrement et adaptation des structures communes ;
  • un renouvellement accru de l’air intérieur.

Par ailleurs, « une signalétique forte, pédagogique et non anxiogène, a également été déployée sur l’intégralité du parcours client afin de rappeler les gestes barrières et les mesures de distanciation physique ».

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement