Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Eurazeo Patrimoine acquiert 44 % d’Emerige

Eurazeo Patrimoine acquiert 44 % d’Emerige

ActualitésFinance & Bourse

le 23 Juil 2019

Eurazeo Patrimoine acquiert, auprès de Naxicap et du fondateur d’Emerige Laurent Dumas, une participation de 44 % dans le capital d’Emerige, pour un montant d’environ 90 millions d’euros.

Cet investissement, par le pôle d’Eurazeo spécialisé dans l’immobilier (conseillé par Edmond de Rothschild Corporate Finance), permettra de soutenir la croissance d’Emerige dans le résidentiel comme le tertiaire, tandis qu’un partenariat entre Emerige et Eurazeo Patrimoine doit leur permettre de co-investir dans des projets…

Depuis sa création, Emerige a fait de la qualité et del’innovation de ses programmes immobiliers des fondamentaux qui lui ont permis de connaître une croissance forte, solide et durable. Après le partenariat réussi avec Naxicap, nous sommes heureux d’ouvrir un nouveau chapitre avec Eurazeo Patrimoine dont l’expertise et les compétences nous permettront de poursuivre notre croissance et de relever les défis de demain.

Laurent Dumas, président d'Emerige

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine