Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Le choix Immoweek : Amundi n° 8 mondial pour la...

Le choix Immoweek : Amundi n° 8 mondial pour la gestion d’actifs

ActualitésFinance & Bourse

le 12 Déc 2016

Pour ce rendez-vous d’Immoweek consacré au « Chiffre », nous avons choisi le numéro 8. Il ne s’agit pas d’une nouvelle invention de Chanel, mais plutôt de la nouvelle marche du podium conquise par Amundi, déjà numéro 1 français de la gestion d’actifs, dont l’immobilier, avec Amundi Immobilier. La filiale du Crédit Agricole se hisse, en effet, de quatre places dans le classement des asset managers par son rachat de l’Italien Pioneer pour 3,5 milliards d’euros. Petit zoom sur cette percée…

La banque italienne Unicredit a vendu pour 3,54 milliards d’euros le gestionnaire d’actifs transalpin Pionner au français Amundi. Le classement IPE situait auparavant Amundi à la 12ème place mondiale avec ses 1 054 milliards d’euros d’actifs : la filiale du Crédit Agricole gagne avec cette acquisition 222 milliards d’euros de plus et fait de l’Italie son deuxième marché en asset management.

Le classement IPE mondial des asset managers, avant le rachat de Pioneer par Amundi.

Le classement IPE mondial des asset managers, avant le rachat de Pioneer par Amundi.

Le rachat sera financé par une augmentation de capital de 1,4 milliard d’euros au premier semestre 2017 et Crédit Agricole SA garantira et souscrira de manière à conserver au minimum 66,7 % du capital après l’opération. Le solde sera financé par endettement (600 millions d’euros en dette senior et subordonnée) et par 1,5 milliard d’euros de capital excédentaire. L’opération aura un impact négatif sur le ratio de solvabilité CET1 de Crédit Agricole SA compris entre 55 et 85 points de base.

Amundi précise dans un communiqué qu’il attend « des synergies de coûts annuelles de 150 millions d’euros et des synergies de revenus de l’ordre de 30 millions d’euros (avant impôt). Les coûts de mise en œuvre sont estimés à 190 millions d’euros et seront étalés sur 2017 et 2018. L’opération aura un effet positif d’environ 30 % sur le résultat par action de l’entreprise de gestion d’actifs, née en 2010 de la fusion de Crédit Agricole Asset Management et de Société Générale AM ».
Cette bonne nouvelle pour la finance française a déjà fait gagner 7 % à l’action Amundi en Bourse ce lundi 12 décembre…

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

Présidentielle : le choix s’impose

Les journalistes, ceux d’ « Immoweek » bien sûr et tous les autres médias, ont accompli, avec conscience,  durant cette campagne présidentielle, leur mission d’information : présenter les projets, les comparer et, pour ce qui nous concerne, insister sur les propositions en matière de logement et d’immobilier. Ce travail effectué, reste désormais aux citoyens à s’exprimer.

Le rôle d’ « Immoweek » n’est nullement de s’engager, ni de prendre parti dans les choix qui appartiennent à chacun. Le citoyen que je suis (et qui s’exprime ici en son nom personnel) croit, cependant, devoir affirmer, et réaffirmer son attachement aux valeurs de la République et de la démocratie. Même si on peut reprocher au Président sortant (notamment en matière de logement) bien des insuffisances, voire des erreurs, c’est aujourd’hui le sort de la France en tant que nation démocratique qui se joue. Jamais l’extrême droite n’a pu, sauf après de terribles défaites militaires (en 1870 et en 1940), s’imposer : sa victoire serait un drame pour tous ceux qui croient, au-delà de leurs différences, voire de leurs oppositions, à la fière et exigeante devise de la République. Dimanche prochain, le choix s’impose et il s’appelle Emmanuel Macron.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine