Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : Buildinvest lance une...

Le choix Immoweek : Buildinvest lance une opération « Denormandie » à Limoges

ActualitésLogement

le 15 Juil 2019

Lutter contre l’habitat dégradé en incitant les investisseurs immobiliers à réaliser les travaux de rénovation nécessaire est l’objectif du dispositif Denormandie, qui est entré en vigueur depuis le début de l’année. Le groupe Buildinvest fait partie de ces premiers investisseurs à avoir saisi cette opportunité d’avantage fiscal et lancent ainsi une opération « clé en mains » à Limoges (87). Voici notre « choix Immoweek » de ce jour, consacré à l’« Immeuble ».

Buildinvest se présente comme un spécialiste de la rénovation immobilière, à travers notamment des opérations « Malraux », « Monuments Historiques » et « Déficit foncier ». Il était tout naturel que le dispositif Denormandie les intéresse.

Ainsi, le groupe va réhabiliter, au coeur de Limoges, l’Ecole du Présidial – Intendance Turgot, place du Présidial. Dans le cadre de cette rénovation, il commercialise une vingtaine de logements, qui seront livrés et mis en location au cours du 3ème trimestre 2021.

En appliquant le dispositif de défiscalisation, « pour un investissement de 300 000 euros (travaux compris) réalisé cette année et un engagement de location de 12 ans, l’investisseur réduira son impôt chaque année d’un montant de 6 000 euros au cours des neuf premières années et de 3 000 euros au cours des trois dernières années » indique Buildinvest, sachant que les prix des appartements oscillent entre 161 500 euros pour une T1 et 326 440 euros pour un T4. Il conclut : « en 2030, il aura économisé 21 % du coût global de l’opération, soit 63 000 euros. Une opération qui lui aura donc coûté 237 000 euros au lieu de 300 000 euros ».
Le groupe propose par ailleurs un service de location et gestion du bien, via sa filiale Gescap3.

"Nous nous engageons aussi sur l’avenir"

« Notre expertise en matière de réhabilitation est reconnue et notre leadership dans ces opérations tient à notre offre de services à 360 degrés qui fait toute notre différence : nous gérons les projets de A à Z, depuis l’acquisition de l’immeuble jusqu’à sa gestion administrative et locative, en passant par sa réhabilitation architecturale. Nous faisons donc bien plus qu’apporter une solution d’investissement immobilier… Nous nous engageons aussi sur l’avenir, ce qui est rassurant pour les investisseurs » commente Loïc Guinchard, directeur commercial chez Buildinvest Patrimoine.

Le projet « Ecole du Présidial – Intendance Turgot », avant et après

La rédaction d'immoweek

Édito
par Catherine Bocquet

le 11/12/2019

Optimistes, parce qu’on le vaut bien

C’est un Simi un peu particulier qui débute aujourd’hui 11 décembre, jour de la Saint Daniel (un des moines stylites qui se réfugia au sommet d’une colonne pour méditer et se mortifier et qui n’en descendit que pour mourir, à 85 ans, en 493) et se terminera un vendredi 13, jour de la Sainte Lucie et de la Fête des Lumières.

Un Simi qui se tiendra malgré tout, et en dépit des trains et autres métros à l’arrêt, au Palais des Congrès de la Porte Maillot, à Paris. Une part de la France en grève – qui n’est plus seulement celle des gilets jaunes – n’empêchera pas le monde de l’immobilier de se réunir pour parler business et anticiper son avenir. Plus de 130 conférences, réparties en 12 cycles, poseront les débats – ne manquez pas celle co-animée par Immoweek, le 12 décembre à 14h30, sur le thème de « la transformation immobilière, 1er levier de la réversibilité » – et, cette année encore, le sujet du résidentiel aura la part belle. Parmi les enjeux, les questions des mutations diverses qui affectent les immeubles et les utilisateurs, la digitalisation, l’agriculture urbaine et l’appropriation de la fabrication de la ville. Au programme aussi, la transition énergétique et l’écologie et la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques dans les stratégies immobilières. L’équipe d’Immoweek sera évidemment présente au long de ces journées, à votre rencontre sur le stand CO2 (facile à retenir) ou dans les allées, caméra au poing pour des interviews télé. Suivez-nous en ligne et sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas qu’il ne vous reste que jusqu’à demain pour voter aux « Pierres d’Or » 2020. Saluons, cette année, les très belles campagnes menées par les nommés. Mais on ne vous en dira pas plus sinon que les votes sont très très serrés et que tout n’est pas acquis. Bon Simi à toutes et tous !

Portrait

Chargement