Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Territoires > Actualités > Le choix Immoweek : Atland aux côtés d’Axel...

Le choix Immoweek : Atland aux côtés d’Axel Chapelle, ou quand l’immobilier soutient celui qui veut aller plus haut

ActualitésTerritoires

le 05 Juil 2018

Pour ce choix Immoweek, rendez-vous avec le sport, mais pas le football (ce sera pour demain !). Aujourd’hui, c’est d’un perchiste au talent prometteur en route vers les Jeux Olympiques, Axel Chapelle, dont nous allons vous parler ; un espoir olympique que soutient Atland.

Le groupe immobilier présidé par Georges Rocchietta vient en effet de signer, avec le ministère des Sports, le Pacte de performance et a choisi d’accompagner dans son parcours professionnel ce jeune sportif de 23 ans au palmarès déjà solide : champion de France cadet en 2011 et 2012, vice-champion d’Europe junior en 2013, il devient à 19 ans le second perchiste français de l’histoire, après Jean Galfione, à remporter le titre de champion du monde junior, en passant la barre de 5,55 mètres. En 2017, il se qualifie pour la finale des Championnat du monde et passe un saut à 5,88 mètres lors du All Star Perche. Une performance qui lui permet de figurer sur la liste des meilleurs perchistes français de l’histoire. Ce palmarès a attiré l’attention d’un groupe immobilier, Atland, qui a décidé de s’engager aux côtés de ce futur champion olympique (on le lui souhaite en tout cas). Son président, Georges Rocchietta, revient sur ce choix…

Pourquoi le groupe Atland s’est-il engagé aux côtés d’Axel Chapelle ?
Nous sommes l’un des acteurs du Grand Paris, présent notamment sur le site de l’Ile-Saint-Denis qui accueillera le village olympique et nous nous sommes interrogés sur la manière dont nous pourrions contribuer à ces JO 2024. Les Jeux Olympiques, ce n’est pas uniquement des équipements, c’est aussi (et même beaucoup) la qualité des sportifs. Nous nous sommes donc rapprochés du ministère des Sports pour réfléchir aux actions que nous pourrions entreprendre pour accompagner sur la durée de jeunes sportifs potentiellement médaillables, dont le nom est pour l’instant peu connu.

Et pourquoi ce jeune en particulier ?
Le choix d’Axel Chapelle s’est imposé assez vite. Le ministère des Sports nous avait transmis plusieurs CV et le sien était celui qui répondait aux critères que nous avions définis : un Francilien – il est de Cergy et s’entraîne à Aulnay-Sous-Bois – avec des valeurs qui sont aussi les nôtres et qui fait preuve d’une implication très forte.

Quels sont les objectifs ?
Ils sont dans un premier temps sportifs : d’abord, Tokyo dans deux ans et ensuite, évidemment Paris. Les victoires de demain se préparent aujourd’hui et nous mettrons tout en oeuvre pour lui permettre de vivre sa passion dans les meilleures conditions. Nous allons donc accompagner Axel Chapelle en le soutenant financièrement, mais également sur le plan professionnel en lui permettant de connaître nos métiers, à lui qui consacre l’intégralité de son temps à l’entraînement et aux compétitions. Ce qui lui permettra de découvrir nos activités et, pourquoi pas, lui donnera des pistes pour une future reconversion.

Et pour le groupe Atland ?
C’est, avant tout, une belle aventure pour Atland que d’accompagner ce sportif jusqu’en 2024, de suivre et soutenir son parcours. A l’interne, cela crée une véritable émulation et une implication de nos collaborateurs. C’est une aventure que d’autres pourraient partager ; c’est pourquoi nous continuons de travailler avec la fédération d’athlétisme pour convaincre d’autres entrepreneurs, et pourquoi pas ceux de l’immobilier, d’accompagner de jeunes sportifs en route vers les JO 2024 !

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Thierry Mouthiez

le 07/06/2021

Commerce : retour des beaux jours dans le physique…

Certes, le développement du e-commerce est incontestable. « Alors que les ventes de e-commerce ont progressé de 140 % ces cinq dernières années, représentant désormais 18 % du commerce total, la crise de la Covid a encore accéléré cette tendance, entraînant au passage une demande exponentielle des surfaces logistiques » souligne CBRE dans une étude « des principaux moteurs de croissance du e-commerce dans le monde, à travers l’analyse de 27 indicateurs dans 43 pays ».

Le conseil fait notamment valoir que « six moteurs clés conditionnent et orientent plus particulièrement la croissance du e-commerce, tels que la part de la population urbaine, les compétences informatiques, les ventes en ligne sur mobile, le recours au paiement par carte bancaire et les abonnements haut-débit ». Ou encore que « dans les cinq prochaines années, 138 millions de mètres carrés de surfaces logistiques supplémentaires seront nécessaires pour soutenir la hausse des ventes en ligne à travers le monde »…

Mais avec leur réouverture, les commerces physiques retrouvent des couleurs. Ainsi, Carmila a annoncé, la semaine dernière, que ses centres commerciaux « retrouvent le niveau de fréquentation de 2019″. La foncière précise qu’ils « enregistrent une hausse de fréquentation de 20,9 % entre le 19 mai et le 30 mai 2021 par rapport à la même période en 2020. Ils atteignent 97 % de la fréquentation enregistrée sur la même période en 2019 ». Des résultats qui « démontrent, comme lors des réouvertures précédentes, une véritable appétence des Français pour les centres commerciaux ancrés dans leur territoire »…

Et dans cette coexistence du e-commerce et du physique, les propriétaires de commerce ont bien compris la nécessité d’innover. Dernier exemple en date : Hammerson avec son offre co.lab, « concept unique de boutique « prête à exploiter » testé en exclusivité aux Terrasses du Port, à Marseille (13) ». En précisant qu’il s’agit d’un « service clé-en-main et flexible pour faciliter l’installation physique, sur une durée limitée, des DNVB (digital native vertical brands, ndlr) ou marques ne disposant pas encore d’un réseau de magasins étendu ou en centre commercial ». Sachant que l’offre se décline en deux formats : la cellule dédiée à une marque et le concept store multimarques…

Bref, les beaux jours reviennent pour le physique…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine