Chargement

Les Immanquables de l’immobilier du 10 au 14 janvier

Avec Immoweek, l'actualité immobilière ne s'arrête jamais, même le week-end ! Cette semaine aura été chargée en annonces, à commencer par celle de la transformation d'une ancienne manufacture amiénoise en un nouveau quartier. Pour l'occasion, le Premier ministre Jean Castex s'est déplacé en compagnie de sa ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, et de sa collègue à la Transition écologique, Barbara Pompili. Le projet vient concrétiser la nouvelle feuille de route gouvernementale en matière de logement, mettant en exergue deux de ses principales prérogatives : la non-artificialisation des sols et la reconstruction de la ville sur la ville. Ce début d'année 2022 vient également confirmer une tendance observable depuis plusieurs mois : celui d'un marché du logement à deux vitesses. D'un côté, les investissements se sont rarement aussi bien portés, entraînant une hausse des prix dans les villes moyennes, selon la Fnaim. De l'autre, la paupérisation et le mal-logement des classes les plus défavorisées ne cesse de s'accroître, comme l'alertent l'USH et Terra Nova... Tout cela plus bien d'autres choses, c'est à retrouver dans les Immanquables Immoweek de la semaine. Bonne lecture et bon week-end ! Anthony Denay

lundi 10 janvier

mardi 11 janvier

mercredi 12 janvier

jeudi 13 janvier

vendredi 14 janvier

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

Présidentielle : le choix s’impose

Les journalistes, ceux d’ « Immoweek » bien sûr et tous les autres médias, ont accompli, avec conscience,  durant cette campagne présidentielle, leur mission d’information : présenter les projets, les comparer et, pour ce qui nous concerne, insister sur les propositions en matière de logement et d’immobilier. Ce travail effectué, reste désormais aux citoyens à s’exprimer.

Le rôle d’ « Immoweek » n’est nullement de s’engager, ni de prendre parti dans les choix qui appartiennent à chacun. Le citoyen que je suis (et qui s’exprime ici en son nom personnel) croit, cependant, devoir affirmer, et réaffirmer son attachement aux valeurs de la République et de la démocratie. Même si on peut reprocher au Président sortant (notamment en matière de logement) bien des insuffisances, voire des erreurs, c’est aujourd’hui le sort de la France en tant que nation démocratique qui se joue. Jamais l’extrême droite n’a pu, sauf après de terribles défaites militaires (en 1870 et en 1940), s’imposer : sa victoire serait un drame pour tous ceux qui croient, au-delà de leurs différences, voire de leurs oppositions, à la fière et exigeante devise de la République. Dimanche prochain, le choix s’impose et il s’appelle Emmanuel Macron.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine