Chargement

Les Immanquables de l’immobilier du 6 au 10 septembre

Ce rendez-vous des « Immanquables », vous le savez, a désormais lieu le samedi dès 8 heures dans votre boite mail. Au programme de cette semaine, le MIPIM en premier lieu. Chapeau d’abord aux organisateurs (saluons Filippo Rean et ses équipes !) qui ont, contre vents et marées (contraires) maintenu cet événement. Il le fallait. Ils l’ont fait et « Immoweek » vous propose en dix interviews iPodcast un reflet de ce salon « pas comme les autres ». Un signe fort pour tout le secteur : oui, l’immobilier est vivant. Plus que jamais ! A noter également, hors de nos frontières, le deuxième promoteur immobilier de Chine, Evergrande, dont le titre en Bourse s’effondre au risque d’entraîner dans sa chute l’ensemble du marché immobilier chinois. De son côté, le milliardaire Bill Gates confirme son intérêt sur l'hôtellerie de luxe en s’offrant les hôtels Four Seasons pour un peu plus de deux milliards d’euros… Valérie Garnier

Lundi 6 Septembre

Mardi 7 Septembre

Mercredi 8 septembre

jeudi 9 septembre

vendredi 10 septembre

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine