Chargement

Qui sommes nous ?

Immoweek, 27 ans de passion pour les pros de l’immobilier en 18 dates…

2019

Lancement du 1er Forum Immo Parité le 26 juin en présence de 150 participants avec les deux co-présidents de ce Forum : Méka Brunel, directrice général de Gecina et Marc-Antoine Jamet, secrétaire général du groupe LVMH et président du Cercle Pierres d’Or.

2019

La 21ème édition des « Pierres d’Or » s’est tenue, le 31 janvier, devant 800 professionnels au Trianon Elysée-Montmartre.
L’invité d’honneur, Tony Estanguet, s’est vu remettre la « Pierre d’Or du Jury » pour son implication dans Paris JO 2024. 600 grands pros sont restés dîner…

2018

Naissance d’une formule entièrement repensée.
Immoweek passe au « tout digital ». Chaque lettre hebdo « Immoweek Tertiaire » et « Immoweek Logement » est remplacée par une information quotidienne : « Immoweek Le 13 h », livrée à la mi-journée avec un contenu très enrichi par des dossiers, des interviews, des chroniques, des éditos…

2018

Les « Pierres d’Or » fêtent leurs 20 ans, le 31 janvier à l’Opéra Garnier avec les grands professionnels d’aujourd’hui et de demain !
L’invité d’honneur, Nicolas Sarkozy, s’est vu remettre la « Pierre d’Or du Jury » pour avoir initié le Grand Paris devant 800 professionnels qui ont assisté à la cérémonie et au cocktail. 600 sont restés dîner dans le Grand et l’Avant Foyer…

2016

L’année des Révolutions Immobilières pour tous les professionnels et pour Immoweek.
Refonte intégrale du site immoweek.fr ;
Nouvelles formules du « print » : les Lettres hebdos Immoweek Tertiaire et Immoweek Logement, désormais sur 12 pages en couleur (et sur papier recyclé) ;
le magazine Immoweek entièrement revu dans son numéro de juin.

Immoweek propose donc à tous les pros une offre complète, vraiment exclusive et réservée aux pros du secteur, réalisée par des journalistes professionnels confirmés, ayant soin de sélectionner l’information et de mettre en valeur les parcours des hommes et des entreprises.

2015

Création du Cercle Pierres d’Angle, destiné aux directeurs du marketing et de la communication du secteur.
Création du « Trophée du Public », attribué en direct lors des « Trophées Logement et Territoires ».

2014

Immoweek fait renaître les Trophées Logement & Territoires, qui réunissent, au Couvent des Cordeliers à Paris, les acteurs publics et privés du logement. Alain Juppé, ancien Premier Ministre, Maire de Bordeaux reçoit son « Trophée Territoires ».

2013

Les « Pierres d’Or » fêtent leurs 15 ans avec la création du Cercle Pierres d’Or, présidé par Philippe Pelletier, qui fédère les professionnels ayant reçu une « Pierre d’Or » ou ayant été nommé au moins à deux reprises.

2012

Le « TrombinImmo » devient « Les 300 de l’Immobilier ».
Jean-Louis Borloo remet la « Pierre d’Or » du « Professionnel de l’Année ».

2011

L’ensemble des publications, sites, événements se fédère sous le nom d’Immoweek. Immoweek.fr est entièrement reconfiguré.
Création du « 13 heures de l’immobilier ».

2009

Eric Woerth, ministre du Budget, est Pierre d’Or “ Professionnel de l’année” : un salut du marché aux efforts de l’Etat en matière de patrimoine immobilier…

2008

création du site Immoweek
création d’Immotélé, la première web télé de l’immobilier

2004

Création du site expertise-pierre.com

2000

Première femme a être élue Pierre d’Or “Professionnel de l’année” : Eliane Sermondadaz (Gecina)

1998

L’idée d’une récompense incontestable pour les pros du secteur, décernée par l’ensemble des intervenants du secteur est portée par l’équipe : les “Pierres d’Or” naissent. Elles se sont imposées depuis comme la manifestation récompensant les meilleurs dans chaque catégorie. Et ce, en présence de personnalités éminentes comme Eric Woerth (alors ministre du Budget), Benoist Apparu (alors secrétaire d’Etat à l’Urbanisme et au Logement) ou Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre. Le rendez-vous de la réussite et de l’excellence…

1997

A l’occasion du centième numéro d’Expertise Pierre, création du magazine spécial “les 50 hommes de l’année”, qui deviendra, dès l’année suivante “le Trombinimmo”, la selection commentée des plus grands pros du secteur, toujours très attendue au moment du Mipim.

1996

Création de la lettre hebdo Profession Logement, aujourd’hui Immoweek Logement
Création du magazine hors série

1993

Première publication : la lettre hebdo Expertise Pierre, aujourd’hui Immoweek Tertiaire

1992

Créé par Pascal Bonnefille et Valérie Garnier, le groupe Immoweek (à l’époque PBO Initiatives Presse) est parti d’un double constat : la nécessité pour les professionnels de l’immobilier (tant tertiaire que d’habitation) de disposer des outils informatifs indispensables à leur développement, mais aussi de mieux se faire connaître et de présenter une image positive du secteur, correspondant au formidable effort de professionnalisation réalisé alors, et depuis lors. Cette volonté s’inscrit dans une démarche déontologique (les professionnels de l’info travaillant chez Immoweek sont titulaires de la carte de presse qui fait foi de leur engagement), avec une obsession : le sérieux de l’information vérifiée.

L’équipe Immoweek, portraits express :

Pascal Bonnefille, directeur de la publication

pbonnefille@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 21
Titulaire d’une maitrise en droit, Pascal Bonnefille, 58 ans est journaliste professionnel depuis 1984. Il a travaillé au «Parisien» puis à «Pouvoirs Publics» avant de devenir rédacteur en chef de «l’Information immobilière». Depuis 1992, il a conçu et développé les activités du groupe Immoweek. Il est officier dans l’Ordre national du Mérite.

Valérie Garnier, directrice de la rédaction

vgarnier@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 23
Diplômée du Centre de Formation Professionnel des Journalistes (CFPJ), Valérie Garnier, 57 ans, a été secrétaire de rédaction à «La Lettre A», «Pouvoirs Publics» et «La Lettre Verte». Elle a créé, avec Pascal Bonnefille, en 1992 la société de presse PBO Initiatives Presse, aujourd’hui Immoweek qui regroupe les titres «Immoweek Tertiaire», «Immoweek Logement», «Immoweek Magazine» et «Le 13 heures de l’Immobilier» et « Les Immanquables ».

Thierry Mouthiez, directeur de la rédaction

tmouthiez@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 20
Titulaire d’une maîtrise de Sciences Economiques, Thierry Mouthiez, 61 ans, est journaliste professionnel depuis 1981 et spécialisé dans l’immobilier d’entreprise depuis 1984. Il a exercé son activité principalement au sein de groupes de presse indépendants et a rejoint Immoweek en 1996.

Catherine Bocquet, rédactrice en chef

cbocquet@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 25
Après une formation en droit et économie, un détour par une institution européenne, elle choisit la communication, puis l’information en droit social (le livre IX et les autres). Journaliste diplômée du CFPJ, Catherine Bocquet rejoint, fin 2006, le groupe PBO Initiatives Presse, aujourd’hui Immoweek. Elle intervient sur l’ensemble des sujets immobiliers et plus particulièrement sur le logement.

Jean-Baptiste Favier, chef des informations

jbfavier@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 39
Diplômé de l’ESJ Paris, Jean-Baptiste Favier, 37 ans, a commencé sa carrière au sein d’Immoweek. Il a également travaillé pour le groupe Innovapresse. Depuis septembre 2011, il revient, plus motivé que jamais, dans la société qui l’a formé. Il participe à l’ensemble des titres de la rédaction et au fil d’actualités d’Immoweek.fr

Arthur de Boutiny, journaliste rédacteur

adeboutiny@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 38
Diplômé du Centre de formation des Journalistes, Arthur de Boutiny, 29 ans, est arrivé à Immoweek en 2015, après être passé par les Echos, le Figaro et Rue89.

Pauline Hélari, community manager

Pauline-Helariphelari@immoweek.fr
LD : 01 86 90 05 35
Après quatre années à l’EFAP Lille et une 5ème à l’EFJ, Pauline Hélari sort diplômée d’un master « Journalisme & Médias Digitaux » en 2016. C’est en juin 2017, à 24 ans, qu’elle rejoint Immoweek.

Patricia Mouthiez, directrice de la publicité

patricia.mouthiez@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 22
Ancienne secrétaire du Procureur Général près la Cour d’Appel de Paris, puis assistante de direction au sein du groupe Lyonnaise des Eaux/Dumez, elle rejoint Immoweek en 2005.

Alexandre André, 1er rédacteur graphique – pub & marketing

alex@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 24
De formation graphiste-maquettiste, puis webdesigner, Alexandre André, 36 ans, publivore depuis l’enfance, a débuté sa carrière au sein d’une agence de publicité, filiale de Publicis. En 2004, il rejoint l’équipe d’Immoweek, afin de mettre son professionnalisme au service de la communication. Sa devise ? « Il n’y a pas de problème, il existe que des solutions ! »

Sandrine Debray-Tomé, gestion des abonnements / suivi des événements

sdebray@immoweek.fr
LD : 01 42 33 90 37
Sandrine Debray-Tomé a rejoint l’équipe d’Immoweek en 2008. Elle a en charge la gestion des abonnements. Elle seconde Patricia Mouthiez sur toute la partie événementiel du groupe.

Caroline Albenque, déléguée générale du Cercle Pierres d’Or

calbenque@immoweek.fr
LD : 01 86 90 05 95
Diplômée de Sciences-Po Strasbourg, de l’ESCP et après 5 ans dans le développement de projets de coopération à l’international, déléguée générale de Voxfemina, Caroline rejoint Immoweek en tant que déléguée générale du Cercle Pierres d’Or.

Brice Lefranc, pigiste

blefranc@immoweek.fr
LD : 01 86 90 05 33
Docteur en droit et titulaire d’une maîtrise de lettres, Brice Lefranc, 63 ans, a été journaliste pendant 15 ans, puis chargé de communication corporate et financière dans des grands groupes français (Elf, PPR-Kering) avant d’animer l’interprofession Francilbois depuis 10 ans : il a vécu de l’intérieur le renouveau d’une filière forêt bois tournée désormais vers l’immobilier durable.

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 22/01/2020

De belles surprises en perspective…

Le marché de l’investissement en France a surperformé en 2019. C’est un fait. Paris est devenu une place mondiale convoitée et les marchés régionaux, sous la conjoncture d’une offre francilienne « prime » qui se raréfie et des grandes villes économiquement prospères, sont regardées de près.

Si cette pénurie de l’offre « prime » a grêvé les appétits des investisseurs « core », ceux-ci ne se sont pas démontés et ont opté pour une allocation plus vaste – limite « value added » – afin de placer leurs fonds. L’INREV (European Association for Investors in Non-Listed Real Estate Vehicles), l’ANREV (Asian Association for Investors in Non-Listed Real Estate Vehicles) et la PREA (Pension Real Estate Association) le signalent, à l’échelle européenne, dans une récente publication : « vingt pour cent des investisseurs mondiaux investissant en Europe – y compris une majorité de ceux domiciliés dans la région – ont cité « l’opportunité » comme leur style d’investissement préféré. Cela représente une hausse de 9,8 % par rapport à l’an dernier et représente le pourcentage le plus élevé depuis 2009″. Premiers facteurs avancé par les trois associations mondiales : les baisses de taux d’emprunt et les taux de rendement bas.

Mais dans le détail, cette stratégie n’a pas été adoptée à l’unanimité. Ainsi, les investisseurs Nord-Américains ont « mené la charge, augmentant les allocations d’investissements opportunistes de 15 % en 2019, à 37 %. Les investisseurs d’Asie-Pacifique ont surpondéré leur exposition aux opportunités de 3,3 à 7,2 % et augmenté leurs allocations aux stratégies de type « value add » de 6 à 9 % sur la même période. Les investisseurs européens, eux, ont légèrement réduit les allocations opportunistes de 5,6 à 5,4 %, en se concentrant plutôt sur le « core » ».

Cette étude fait également ressortir un chiffre conséquent : près de 100 milliards d’euros de nouveaux capitaux (98,1 milliards plus exactement) devraient être investis dans l’immobilier à l’échelle mondiale en 2020. Et plus de 60 % de ce montant proviendra… d’investisseurs européens : « la contribution des investisseurs européens devrait passer de 32,5 milliards d’euros en 2019 à environ 54,1 milliards d’euros au cours des deux prochaines années. Au cours de cette période, l’Europe devrait attirer 39,8 milliards d’euros de capitaux, contre 28,3 milliards d’euros pour l’Asie-Pacifique et 19,4 milliards d’euros pour l’Amérique du Nord ». Et parmi les pays les plus regardés en Europe, la France fait partie du top 3. Le marché nous réserve donc, encore, de belles surprises.

Portrait

Chargement