Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : le vote pour les...

Le choix Immoweek : le vote pour les « Trophées Logement et Territoires 2018 » commence maintenant !

ActualitésLogement

le 01 Oct 2018

©Gaël Dupret, 15-11-2017 : Les Trophées Logement et Territoires 2017

Fin du suspense : la liste des nommés aux « Trophées Logement et Territoires 2018 » vous est dévoilée ce 1er octobre. Vous avez maintenant jusqu’au 14 octobre minuit pour élire, dans chacune des catégories, « votre » gagnant. Vous pouvez découvrir cette sélection et voter en suivant ce lien.

Un seul choix possible à chaque fois, mais une obligation de voter dans chacune des rubriques. Vous noterez la diversité des sélections et la qualité des heureux (pré) élu(e)s, que l’on doit une nouvelle fois au jury des Trophées*. Un jury que nous remercions encore pour sa présence et son engagement.

Nous vous donnons à présent rendez-vous le 14 novembre prochain, dans les Salons Hoche, pour découvrir, en direct, les noms des lauréats. Evidemment, d’ici là, on se retrouve sur immoweek.fr. La cérémonie des « Trophées Logement et Territoires » est précédée de deux débats. Le programme complet de cette 9ème édition à suivre…

  • Le jury 2018 était constitué de : Philippe Pelletier – Domaxis (président du Jury) ; Géraldine Ajax – Grand Paris Aménagement ; Benoist Apparu – In’li ; Christophe Blintz – Alila ; Catherine Bocquet – Immoweek ; Pascal Bonnefille – Immoweek ; Anne-Lise Deloron – Plan Bâtiment Durable ; Jacques Drieu La Rochelle – Grand Paris Habitat ; Valérie Garnier – Immoweek ; Jean-François Morineau – BNP Paribas Immobilier Résidentiel Transaction Ancien ; Robin Rivaton – Real Estech et Jean-Philippe Ruggieri – Nexity.

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Thierry Mouthiez

le 20/09/2019

Loyers : un trou d’air pour les bureaux à La Défense…

« Notable depuis 2017, la tendance haussière se poursuit en 2019 » souligne Savills à propos du loyer des bureaux dans une récente étude sur le « marché locatif Ile-de-France » au 1er semestre.

En effet, « dans un contexte où « la conjugaison du maintien de la demande placée à un niveau supérieur à la moyenne décennale et de la contraction de l’offre accentue la pression sur les valeurs locatives », le conseil précise que, dans le QCA (quartier central des affaires, ndlr), « le loyer moyen des surfaces de « grade A » progresse de 7 % et est aujourd’hui estimé par Immostat à près de 740 euros. Cependant, il n’est pas rare d’observer des valeurs nettement supérieures à 800 euros sur les meilleurs immeubles : au terme du deuxième trimestre 2019, le loyer « prime » se situe, ainsi, à 845 euros dans le QCA ». Surtout, « le phénomène de hausse des valeurs locatives est de moins en moins confiné à Paris. Il gagne des secteurs recherchés pour leur proximité avec les centres d’affaires et pour la qualité de leur desserte en transports. C’est typiquement le cas pour le Croissant Ouest, où l’ensemble des sous-secteurs affichent des valeurs à la hausse, avec une pointe à 18 % pour le secteur Péri-Défense ».

Cependant, « La Défense fait figure d’exception » relève Savills, avec un « loyer moyen en surfaces de « grade A » qui « recule de 5 %, pour se rapprocher des 460 euros (HT, HC)/m2 », le conseil expliquant que « la faible activité transactionnelle, notamment sur le segment des surfaces « prime », est à l’origine de ce phénomène ». Cependant, « cette situation devrait être corrigée au cours des trimestres à venir ». En effet, « au regard des livraisons attendues, un rebond de l’activité est à prévoir, notamment sur le segment « prime ». Ce qui entraînerait automatiquement à la hausse les indicateurs de valeurs locatives ». Bref, une situation temporaire, comme souvent s’agissant du premier quartier d’affaires d’Europe…

Portrait

Chargement