Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : SNCF Immobilier invente les...

Le choix Immoweek : SNCF Immobilier invente les territoires de demain

ActualitésLogement

le 23 Sep 2019

Avec ses 8,5 millions de mètres carrés de bâtiments industriels et tertiaires, d’activités sociales ; ses 20 000 hectares en patrimoine, dont 3 000 sont urbanisables et ses 100 000 logements, dont 90 % de logements sociaux, SNCF Immobilier dirigé par Benoît Quignon peut, logiquement, se targuer « d’une année 2019 riche en événements ». Les projets sont importants et aujourd’hui la capacité à « construire et à entretenir des partenariats étroits et au long cours, pour accompagner la transformation des villes et réinventer le paysage urbain » est le fer de lance de la fonction immobilière de la SNCF. Transformer pour évoluer est l’objectif du patron. Au regard, donc, de cette volonté de transformation, d’accompagnement et d’évolution, SNCF Immobilier est notre choix Immoweek.

La gestion et l’optimisation immobilière du parc d’exploitation ; l’aménagement et la valorisation des biens fonciers et immobiliers non utiles au système ferroviaire, avec sa filiale Espaces Ferroviaires, dirigée par Fadia Karam et celle d’opérateur du logement de bailleur social, avec sa filiale ICF Habitat, dirigée par Romain Dubois : telles sont les missions de SNCF Immobilier qui « gère, entretient, optimise et valorise un patrimoine exceptionnel en France ». Le groupe a également pour mission de transformer les actifs qui ne sont plus utiles à l’activité d’exploitation. Une politique partenariale en direction des collectivités dans le cadre du plan Action Cœur de Ville est ainsi menée. « Dix villes moyennes ont déjà engagé une réflexion avec SNCF Immobilier, notamment autour des sites ferroviaires, souvent situés à proximité des gares ».

Fadia Karam

Romain Dubois

Pour le Grand Paris de demain, SNCF Immobilier a mis plusieurs sites à disposition des appels à projets Inventons la Métropole du Grand Paris 1 et 2 et Réinventer Paris 2. Espaces Ferroviaires « prépare la métamorphose d’environ 22 hectares de foncier, dont elle sera aménageur urbain, voire développeur immobilier avec des partenaires » indique Fadia Karam.

Côté urbanisme transitoire, SNCF immobilier est assez précurseur en la matière pour ne pas laisser inutilisés des actifs en devenir. Ainsi, une vingtaine de projets de transformation urbaine ont été menés. Figurent, par exemple, « La Station-Gare des Mines », « Ground Control » ou encore « Morning Coworking Marcadet ».

Une politique en faveur du logement

« Le groupe SNCF s’est engagé à accélérer les programmations et les libérations foncières du foncier public qu’il détient pour contribuer au développement d’une offre de logements ». Ainsi, avec un patrimoine de près de 100 000 logements, dont 90 000 sociaux, « ICF Habitat compte parmi les plus importants opérateurs de logement social en France » souligne Romain Dubois. ICH Habitat produit chaque année, et en moyenne, 1 500 logements neufs. « Une nouvelle charte Etat/SNCF devrait être signée au cours du dernier trimestre 2019, pour la période 2019-2024. Les objectifs portent sur la création de 17 000 logements et la rénovation de 17 000 autres.
En 2018, par exemple, ce sont 12 hectares de foncier qui ont été cédés, permettant la mise en chantier de 2 500 logements.

Préserver la planète

Dans le cadre du plan de libération de l’énergie solaire intitulé « Place au soleil », lancé par le gouvernement en juillet 2018, SNCF Immobilier a pris trois engagements :
– recenser tous les fonciers d’une surface minimum de 2 hectares afin de développer des projets solaires ;
– favoriser le déploiement des projets solaires sur les terrains éligibles ;
– étudier, systématiquement, des dispositifs photovoltaïques pour tout projet important de bâtiment neuf, de réhabilitation ou d’extension.

SNCF Immobilier s’est engagé auprès de la Ville de Paris à « réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % à horizon 2030 ». Espaces Ferroviaires opère sur plus de 20 hectares à Paris avec l’ambition de « développer des quartiers à stratégie bas carbone ».
De son côté, ICF Habitat est engagé depuis plusieurs années dans une démarche d’éco-responsabilité et « accorde un effort particulier à la recherche d’une performance énergétique optimale pour ses programmes, tant en construction qu’en rénovation ».

Au final, une stratégie qui s’illustre par de nombreux projets : urbanisme transitoire, Action Cœur de Ville, accompagnement de la transformation du groupe, logements innovants. De quoi continuer à suivre de (très) près les actions prévues en 2020 par Benoît Quignon, le directeur général de SNCF Immobilier qui procède à une profonde évolution du groupe…

le 23 septembre 2019

SNCF Immobilier invente les territoires de demain

le 23 septembre 2019

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Pascal Bonnefille

le 22/09/2022

La révolution verte est en route !

La révolution verte dans l’immobilier est en marche et rien ne l’arrêtera : en paraphrasant une citation historique, on ne veut pas simplement rappeler une formule célèbre, mais bien souligner l’irréversibilité et la diversité des projets en cours.

Notre magazine, spécialement édité à l’occasion du Sibca 2022, le salon immobilier bas carbone, dont nous sommes heureux d’être partenaires, a dû en effet faire des choix, souvent difficiles, entre les initiatives, programmes, nouvelles techniques qui fourmillent dans le monde immobilier hexagonal, tant elles sont nombreuses et originales : dans le bureau, les commerces et l’habitation, les expressions matériaux bio et géosourcés sont maintenant des expressions courantes ; le bois, le chanvre, la terre crue sont couramment utilisés.

Que de chemin parcouru en quelques années ! On se permettra un souvenir récent : la venue, à l’initiative d’Immoweek, de plusieurs (très) grands professionnels de l’immobilier à un Forum bois à Nancy.
La salle était pratiquement vide montrant le gouffre existant alors encore entre les « hommes de la pierre » (qu’on ne voyait alors, là-bas, que comme ceux du béton…) et les autres acteurs, singulièrement ceux du bois et des forêts. Ce temps est aujourd’hui révolu et on s’en réjouit.

Toutes les initiatives présentées dans ce magazine seront suivies de beaucoup d’autres et, plus que jamais, nous leur donnerons la place qu’elles méritent. Toute la chaîne immobilière est aujourd’hui mobilisée ; comme le grand élan de construction des années 1960, dans d’autres circonstances bien sûr et avec d’autres objectifs (même s’il ne faut pas négliger celui de la production), il est possible aujourd’hui de construire mieux. Plus durable, plus respectueux de l’environnement, tourné vers le recyclage et soucieux de l’occupation des sols, l’immobilier hexagonal opère une mue sans précédent. En parler et la promouvoir sera notre objectif numéro un dans les années à venir. Comme saluer les efforts de tous les acteurs et de toutes les actrices du secteur.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine