Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logistique > Actualités > Le choix Immoweek : François Le Levier (CBRE)

Le choix Immoweek : François Le Levier (CBRE)

ActualitésLogistique

le 13 Déc 2018

C’est parti pour les « Pierres d’Or » 2019 ! A l’occasion de cette cérémonie attendue par l’ensemble du monde de l’immobilier, Immoweek vous propose, jusqu’au 31 janvier 2019, de retrouver les grands « pros » nommés aux « Pierres d’Or »… Aujourd’hui, dans la catégorie « Conseils », nous mettons à l’honneur François Le Levier (CBRE).

Le « head of capital market industrial and logistics for France » de CBRE est titulaire d’une licence en Droit et d’un master de l’Essec. MRICS, François Le Levier a commencé sa carrière comme conseiller chez Fortis en 1997. Chargé d’affaires chez Bourdais en 1998, il devient consultant immobilier chez CB Richard Ellis en 2004, directeur adjoint de CB Richard Ellis Capital Markets en 2006, avant d’accéder au poste de directeur investissement logistique et activité de CBRE en 2010.

Sera-t-il lauréat dans la catégorie « Conseils » ? Vous le saurez lors de la cérémonie des « Pierres d’Or 2019 », le 31 janvier prochain à l’Elysée Montmartre. D’ici là, rendez-vous demain pour un nouveau grand « pro » !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine