Chargement

Qui sommes nous ? Les Trophées Logement & Territoires

L'objectif

des Trophées Logement & Territoires

Immoweek fait renaître les « Trophées du Logement », remis entre 2004 et 2008 par la rédaction de « Profession Logement » devenue « Immoweek Logement ». En y ajoutant deux nouvelles et fortes composantes : les Territoires et le Développement Durable. Un moment de réflexion, de partage, sur l’ensemble des initiatives en matière de logement pour tous les acteurs, publics et privés et les élus qui agissent.

les Trophées Logement & Territoires Comment ça marche

Car ce secteur est déterminant pour tous les Français : tous les sondages montrent que cette question est première (exemple sondage Weka/Opinion Way ­septembre 2013 : 73 % des personnes interrogées souhaitent des engagements solides et non ambigus de la part de leurs élus locaux dans les logements)
et que Territoires, comme Professionnels, méritent de voir mis en valeur leurs meilleures initiatives.

Fédérer les acteurs publics et privés du Logement (promoteurs, investisseurs, gestionnaires, aménageurs…) avec les élus et responsables des Territoires (communes, communautés d’agglomération, départements, régions…) afin de mettre en valeur les projets, les initiatives solidaires, les lieux où le logement se développe et innove.

7 Trophées seront remis

  • ­Programme Durable de l’Année
  • ­Programme Solidaire de l’Année
  • ­Jeunes Talents
  • ­Territoire de l’Année
  • ­Conseil de l’Année
  • ­Promoteur de l’Année
  • ­Homme de l’Année

 

Quelle sélection ? Quelle procédure ?

Le Jury est composé de la rédaction d’Immoweek, des représentants des partenaires, ainsi que des personnalités qualifiées éminentes représentant le secteur. Les 4 nommés par catégorie sont proposés à l’élection des intervenants du secteur via le site immoweek.fr, les autres publications (le « 13 heures de l’immobilier », « Immoweek Logement ») et les medias partenaires. L’élu de chaque catégorie est celui ayant obtenu le plus grand nombre de voix.

L’événement, organisé par Immoweek, rassemble près de 500 personnes. Deux tables ­rondes précéderont la remise des Trophées puis un déjeuner réunira les partenaires, élus, responsables et professionnels. La ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires sera sollicitée pour présider à la remise des Trophées.
L’organisateur : Immoweek édite le site de référence du secteur immoweek.fr mais aussi un service permanent « Immomail », deux lettres papier hebdomadaires de 12 pages, le magazine papier « Immoweek », un web quotidien (« le 13 heures de l’immobilier »), une webtélé (Immotélé) et organise depuis 17 ans les « Pierres d’Or Immoweek », qui s’est imposé comme l’événement numéro un de l’immobilier d’entreprise en France, au début de chaque année.

Le jury

des Trophées Logement & Territoires

  • Catherine Bocquet

    Immoweek

  • Pascal Bonnefille

    Immoweek

  • Anne-Lise Deloron-Rocard

    Plan Bâtiment Durable

  • Valérie Garnier

    Immoweek

  • Emmanuel Launiau

    Ogic

  • Hervé Legros

    Alila

Découvrir toute la liste
  • Catherine Bocquet

    Immoweek

  • Pascal Bonnefille

    Immoweek

  • Anne-Lise Deloron-Rocard

    Plan Bâtiment Durable

  • Valérie Garnier

    Immoweek

  • Emmanuel Launiau

    Ogic

  • Hervé Legros

    Alila

  • Christophe Tanay

    Unis

  • Jacques Wolfrom

    Groupe Arcade

Édito
par Thierry Mouthiez

le 15/11/2019

Incontournables commerces…

A l’heure où le Mapic (Marché International de l’Implantation Commerciale et de la Distribution) bat son plein à Cannes (il fermera ses portes ce soir…), Knight Frank souligne qu’ »à contre-courant de la tendance au « retail basing », les prévisions de volumes investis sur l’ensemble de 2019 viennent confirmer que les commerces restent incontournables ».

Ainsi, dans un bilan 2019 sur les investissements dans les commerces, le conseil relève que « certes, le poids des commerces n’a cessé de décliner depuis le milieu des années 2010, passant de 32 % des volumes investis en France lors du pic de 2014 à 16 % en 2018 et entre 15 et 20 % attendus en 2019 ». Et d’expliquer : « en cause, la forte progression des bureaux et l’engouement pour certains actifs de diversification comme la logistique ou le résidentiel géré, alors que les montants engagés sur le marché des commerces ont été limités par la prudence des investisseurs ». Néanmoins, « l’année 2019 n’en constituera pas moins une bonne année pour l’investissement en commerces » affirme Knight Frank. « Après 4,7 milliards d’euros en 2018, près de 5 milliards devraient être investis sur le marché français des commerces en 2019, soit une hausse de 11 % par rapport à la moyenne des dix dernières années. Les volumes pourraient même dépasser les cinq milliards d’euros car quelques grandes opérations sont en cours de finalisation » précise Antoine Grignon, directeur du département commerces, sachant que, selon la société de conseil, « les grandes opérations ont largement soutenu l’activité en 2019 ».

Ainsi, « le rebond des volumes investis est essentiellement lié à l’achat par AXA de 50 % et 75 % des parts du Passage du Havre et d’Italie 2. Cette double opération est importante pour son prix (un peu moins de 700 millions d’euros), mais aussi parce qu’elle acte le retour des grands institutionnels sur le segment des centres commerciaux ». Antoine Grignon estime, d’ailleurs, que l’année prochaine, « l’appétit des institutionnels pour les actifs « core », l’abondance des liquidités à investir et les opportunités liées aux cessions de certaines foncières devraient animer le marché en dehors de la Capitale. A l’instar des acquisitions réalisées par AXA, de grandes opérations sont notamment attendues sous forme de prises de participations, permettant aux acquéreurs de s’appuyer sur le travail et l’expertise de co-investisseurs pour gérer et revaloriser les actifs ». Le commerce requérant un savoir-faire particulier, il faut effectivement voir là une stratégie permettant aux investisseurs non spécialistes de contourner ce possible écueil…

Portrait

Chargement