Chargement

Réservation

« Les Trophées Logement & Territoires » 2019

Participez directement à l’événement unique
rassemblant élus et professionnels

« Les Trophées Logement & Territoires » veulent fédérer les acteurs publics et privés, en y ajoutant deux fortes composantes : les Territoires et le Développement Durable. L’occasion unique de réunir tous ceux qui agissent pour le Logement en France.

Participez à la 9ème édition des « Trophées Logement & Territoires »* en choisissant parmi l’une des ces 3 formules proposées :

• Devenir partenaire

Devenez partenaire d’un « Trophée du Logement & Territoires » : associez votre nom à l’événement de référence !
En choisissant de parrainer un des huit « Trophées Logement & Territoires », vous associez l’image de votre entreprise ou de votre territoire à ce moment unique.
Plus de précisions sur le bulletin de réservation.

• Réserver une « Table d’Honneur + »

Soyez le président d’une table d’honneur qui portera le nom de votre entreprise ou de votre territoire… dont vous choisirez les invités.
Votre présence dans le magazine dédié.
Plus de précisions sur le bulletin de réservation.

• Réserver une « Table d’Honneur »

Soyez le président d’une table d’honneur qui portera le nom de votre entreprise ou de votre territoire… dont vous choisirez les invités.
Plus de précisions sur le bulletin de réservation.

* « Les Trophées Logement & Territoires » 2019 se tiendront le 27 novembre prochain.
Lieu : Les Salons Hoche (8ème). 
Plus de précisions sur la plaquette de présentation et sur le bulletin de réservation.

La plaquette de présentation

Le bulletin de réservation

Édito
par Thierry Mouthiez

le 20/01/2020

Investissement : vers la poursuite de la croissance des valeurs…

« 2019 a été une excellente année pour le marché de l’investissement, avec un volume approchant les 40 milliards d’euros placés en immobilier non résidentiel dans l’Hexagone, positionnant la France en numéro 3 au niveau européen, derrière l’Allemagne et la Grande-Bretagne » constate Emmanuel Schreder.

Le coprésident de Catella France rappelle qu’après le « pic » de 2007 à 30,8 milliards d’euros, les volumes avaient été divisés par deux en 2008 (à 14 milliards) et en 2009 (à 8 milliards) « et depuis, la croissance est continue et quasi exponentielle »… Pour 2019, le conseil relève « le poids des grosses opérations avec 57 transactions de plus de 100 millions d’euros représentant les deux tiers du volume global, dont 23 supérieures à 300 millions d’euros » ; le fait qu’ »à l’exception des locaux d’activités et de l’immobilier de santé, toutes les classes d’actifs ont progressé, de 9 % pour les bureaux, 14 % pour le commerce ou encore… 57 % pour la logistique », ainsi que le poids des investisseurs étrangers « dans un marché où les investisseurs nationaux ont accru de 22 % (4 milliards d’euros) leurs interventions ».

Pour ce qui est de l’année qui s’ouvre, le conseil estime que « les premières semaines s’inscrivent dans la même dynamique qu’en 2019 » avec des collecteurs d’épargne, notamment des assureurs-vie qui, « après avoir placé leur forte collecte à taux négatifs l’an passé, sont, désormais, résolument orientés vers l’immobilier »… Surtout, Emmanuel Schreder souligne que le taux des OAT 10 ans est « repassé en terrain positif à 0,05 % » et que le « spread » entre taux d’intérêt et taux de rendement immobilier « demeure élevé à près de 300 points de base en se basant sur un taux de rendement « prime » dans Paris intra-muros qui tourne autour des 3 % ». Il fait également valoir que le marché locatif, « bien que son évolution ait été nuancée en 2019, se porte bien, avec des taux de vacance historiquement bas dans de nombreux secteurs, ce qui permet d’anticiper de la réversion positive avec un différentiel positif entre le loyer existant et le loyer de marché potentiel. Ce qui ne manque pas d’encourager les investisseurs à parier sur un tassement des rendements et ce qui participe, ainsi, à la valorisation des actifs ». Enfin, le conseil ajoute l’insuffisance de l’offre sur le marché de l’investissement. Si celle-ci avait répondu à la demande, « ce sont, certainement, au minimum entre 5 et 10 milliards d’euros supplémentaires qui auraient pu être investis sur le marché » !

Au final, ces trois évolutions du marché de l’investissement « sont les garants de la poursuite de la croissance des valeurs en 2020 ». Cependant, le coprésident de Catella estime qu’il « convient de conserver à l’esprit que, dans le cadre de valorisations déjà élevées, tout évènement lié à la conjoncture économique ou géopolitique pourrait entraîner un « repricing » ». Néanmoins, « ce n’est pas le cas pour l’instant »…

Portrait

Chargement