Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Territoires > Actualités > La FFB et la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes...

La FFB et la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes demandent l’arrêt des chantiers

ActualitésTerritoires

le 19 Mar 2020

©fdecomite - Flickr

Rejoignant l’ensemble des fédérations, la FFB Auvergne-Rhône-Alpes et la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes demandent toutes deux l’arrêt officiel des chantiers durant la durée du confinement.

Les deux fédérations remarquent que les conditions sanitaires ne peuvent être réunies sur la très grande majorité des chantiers du bâtiment : « travail chez des particuliers confinés qui, par ailleurs, annulent les interventions ; partage d’espaces de travail restreints sur les chantiers de construction ou de rénovation avec l’interaction de plusieurs corps d’état ou encore déplacement impossible des équipes car aucune entreprise ne peut disposer d’un parc automobile suffisant. » L’impossibilité de se fournir en moyens de protection pour les entrepreneurs et artisans est aussi invoquée, à l’instar de la fermeture des fournisseurs de matériaux.

 » Comment exiger d’un entrepreneur ou d’un artisan qu’il prenne seul la responsabilité morale et pénale d’envoyer ses compagnons sur des chantiers dans lesquels les conditions de sécurité ne peuvent être réunies ? » se demandent les fédérations de la région. En conséquence, ils demandent instamment à l’Etat la fermeture des chantiers et l’élargissement du bénéfice du chômage partiel pour les entreprises et artisans du bâtiment, à l’exemple de la Suisse.

PS : la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes rejoint ses consoeurs pour demander au gouvernement de prendre ses dispositions.

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Pascal Bonnefille

le 22/09/2022

La révolution verte est en route !

La révolution verte dans l’immobilier est en marche et rien ne l’arrêtera : en paraphrasant une citation historique, on ne veut pas simplement rappeler une formule célèbre, mais bien souligner l’irréversibilité et la diversité des projets en cours.

Notre magazine, spécialement édité à l’occasion du Sibca 2022, le salon immobilier bas carbone, dont nous sommes heureux d’être partenaires, a dû en effet faire des choix, souvent difficiles, entre les initiatives, programmes, nouvelles techniques qui fourmillent dans le monde immobilier hexagonal, tant elles sont nombreuses et originales : dans le bureau, les commerces et l’habitation, les expressions matériaux bio et géosourcés sont maintenant des expressions courantes ; le bois, le chanvre, la terre crue sont couramment utilisés.

Que de chemin parcouru en quelques années ! On se permettra un souvenir récent : la venue, à l’initiative d’Immoweek, de plusieurs (très) grands professionnels de l’immobilier à un Forum bois à Nancy.
La salle était pratiquement vide montrant le gouffre existant alors encore entre les « hommes de la pierre » (qu’on ne voyait alors, là-bas, que comme ceux du béton…) et les autres acteurs, singulièrement ceux du bois et des forêts. Ce temps est aujourd’hui révolu et on s’en réjouit.

Toutes les initiatives présentées dans ce magazine seront suivies de beaucoup d’autres et, plus que jamais, nous leur donnerons la place qu’elles méritent. Toute la chaîne immobilière est aujourd’hui mobilisée ; comme le grand élan de construction des années 1960, dans d’autres circonstances bien sûr et avec d’autres objectifs (même s’il ne faut pas négliger celui de la production), il est possible aujourd’hui de construire mieux. Plus durable, plus respectueux de l’environnement, tourné vers le recyclage et soucieux de l’occupation des sols, l’immobilier hexagonal opère une mue sans précédent. En parler et la promouvoir sera notre objectif numéro un dans les années à venir. Comme saluer les efforts de tous les acteurs et de toutes les actrices du secteur.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine