Chargement

Edito

par Jean-Baptiste Favier

le 15/11/2018

Le commerce à l’heure du « phygital »

Alors que nous ouvrions, hier mercredi 14 novembre, nos Trophées Logement et Territoires 2018, le Palais des Festivals de Cannes accueillait les premiers visiteurs du Mapic, ce rendez-vous...
lire la suite

Pour aller plus loin

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 15/11/2018

Le commerce à l’heure du « phygital »

Alors que nous ouvrions, hier mercredi 14 novembre, nos Trophées Logement et Territoires 2018, le Palais des Festivals de Cannes accueillait les premiers visiteurs du Mapic, ce rendez-vous incontournable de l’immobilier commercial.

Et il semblerait que cette année soit cruciale pour les marchés du commerce, marquée par de profondes évolutions. Tout d’abord, les mutations dans nos façons de consommer : après la peur que le digital « tue » le commerce physique, après la lubie du « omnicanal », nous assistons à la convergence, la complémentarité, du physique et du digital, ou « phygital ». Un nombre croissant de e-commerçants montrent leur intérêt pour l’emplacement commercial, qu’il soit temporaire ou non. Ainsi, le thème de cette édition du Mapic s’intitule : « les mutations du commerce physique à l’ère du digital » (érigé « in english » – sommet international oblige – en « physical in the age of digital »).

On pense particulièrement au showroom de Made.com. Si la marque en ligne de mobilier design met d’abord en avant sa présence sur Facebook, Twitter, Unboxed, Pinterest, Google+, YouTube… (vous suivez le raisonnement), elle montre aussi ses produits en « vitrine », au 52, rue Etienne Marcel, dans le 2ème arrondissement parisien. Ici, on profite du design – aux allures très à la mode du nord de l’Europe -, on réalise des plans 3D, on commande en ligne (comme à la maison !), mais pas question de repartir avec ! Livraison à domicile obligatoire. On est bien loin du modèle de commerce traditionnel. A la clé, la recherche de cette fameuse « expérience client », érigée comme un graal à atteindre pour tous ces nouveaux commerçants. Les mots-clés de ces changements de paradigme : innovation, convergence, complémentarité.

Il s’agit là, bien sûr, d’un seul exemple. Mais d’autres marques en ligne voient l’emplacement physique avec bienveillance – Amazon, Zalando, VentePrivée… – et seront ainsi présentes au Mapic, soit comme simple visiteur, soit comme intervenant aux quelque 2 500 conférences et sessions de « pitching » organisées par Reed Midem. La société organisatrice de l’événement prévoit environ 8 500 participants – « un chiffre similaire à la fréquentation de l’année dernière » – parmi lesquels 2 100 enseignes visiteurs.

Comme traditionnellement, les Mapic Awards récompenseront, ce jeudi soir, les projets, les marques, les plus emblématiques du monde du commerce, celles qui ont marqué l’année. Soulignons la présence des Français dans quasiment toutes les catégories : Galeries Lafayette ; Franprix ; « Muse », à Metz ; « Honfleur Normandy Outlet » ; « The Village », à Villefontaine ; le Grand Hôtel Dieu… Et, petite innovation cette année, les participants auront leur mot à dire puisqu’ils peuvent voter, leur voix comptant pour 30 % de la décision finale (le solde étant toujours attribué au jury). Soutenez le commerce français !

Portrait

Chargement