Chargement

Edito

par Jean-Baptiste Favier

le 21/02/2019

Crowdfunding express !

Parmi les nouveaux relais de financement de l’immobilier, le crowdfunding fait partie du système préféré des promoteurs immobiliers. Selon Fundimmo, qui  réalise chaque année un baromètre...
lire la suite

Pour aller plus loin

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 21/02/2019

Crowdfunding express !

Parmi les nouveaux relais de financement de l’immobilier, le crowdfunding fait partie du système préféré des promoteurs immobiliers. Selon Fundimmo, qui  réalise chaque année un baromètre sur le sujet du crowdfunding immobilier, le montant des fonds collectés en 2018 par les différentes plateformes a atteint 185 millions d’euros, 83 % de plus qu’en 2017, permettant de financer 343 projets (+56 %).

Vous êtes sceptiques ? Dernier exemple en date de la plateforme fondée par Stéphane Bombon, président, et Jérémie Benmoussa, directeur général : « Le Clos Pasteur », dans la ville de Royan (17). Il n’aura fallu que deux heures au promoteur Argo pour lever 900 000 euros pour ce projet « 100 % social », présentant un rendement annuel de 9 % sur une durée de 24 mois. Sur la fiche descriptive de la plateforme – extrêmement bien détaillée, saluons l’effort de transparence -, ce montant représente 7 % des quelque 13,6 millions d’euros requis pour l’opération, la « pré commercialisation vente en bloc » représentant 89 % ! Tout de même : quel promoteur vous croirait si vous lui expliquiez que son projet peut rassembler près d’un million d’euros auprès de 210 investisseurs en deux heures ? Projet ne contenant que du logement social (accession et location) de surcroît ! La plateforme explique cet engouement par « l’appétence pour le financement de l’économie sociale » et ajoute que 73,4 % des montants collectés en 2018 auprès des épargnants et investisseurs étaient fléchés vers le financement du secteur résidentiel.

Selon le baromètre, en 6 ans, le crowdfunding immobilier a atteint 370 millions d’euros de collectes pour environ 700 projets financés. Avec des rendements compris entre 9 et 9,5 % et une durée moyenne entre 17 et 20 mois, le crowdfunding a de quoi attirer les investisseurs et épargnants prêts à placer au minimum 1 000 euros (prix d’entrée moyen sur les plateformes françaises ; celui de Fundimmo et de l’opération du Clos Pasteur). Le montant moyen collecté pour un projet est de 539 000 euros, en hausse de 18 %. Fundimmo observe de plus de plus de projets à plus d’un million d’euros, « voire des projets à 2,5 millions d’euros, qui est le plafond légal actuel ». Un plafond qui devrait passer à 8 millions d’euros dans le cadre de la loi Pacte… Ce qui laisse présager de nouveaux records dans ce type de financement alternatif en 2019.

Portrait

Chargement