Chargement

retour Accueil > les professionnels > Marie-Noëlle Lienemann

Marie-Noëlle Lienemann

Professionnel

Fiche éditée le 14/02/2013 à 14h29

Fédération des Coopératives HLM

14, rue Lord Byron, 75008 Paris
france
Tél : 01 40 75 79 48

La fiche de Marie-Noëlle Lienemann

Fonction

Présidente

Formation

– DEA Chimie-Physique
– Ecole Nationale Supérieure de l’Enseignement Technique

Parcours professionnel

1973 : secrétaire nationale des Etudiants Socialistes

1977 : maire-adjoint – Massy (91) ; l’année suivante, conseillère générale – Essonne

1984 : députée européen

1988 : députée – Essonne

1989 : maire – Athis-Mons (91)

1992-1993 : ministre déléguée au Logement et au Cadre de Vie

1997 : vice-présidente du Parlement Européen

2001-2002 : secrétaire d’Etat au Logement

2003 : présidente – Fédération Nationale des Sociétés Coopératives d’HLM

2004 : députée européen pour la circonscription Nord-Ouest, elle siège à la commission environnement santé et est suppléante à la commission industrie-recherche

2004-2010 : vice-présidente – région Nord-Pas-de-Calais, chargée de la formation professionnelle

1er octobre 2011 : sénatrice de Paris

Autres activités

– députée européen
– vice-présidente de la Région Nord (Pas-de-Calais)

Commentaire

La présidence de la fédération des coopératives HLM lui permet de garder un pied dans le monde du logement qu’elle ne désespère pas de reconquérir (côté ministère) un jour.

Édito
par Thierry Mouthiez

le 23/05/2019

L’immobilier non coté a la cote…

« 2,6 milliards d’euros : c’est la collecte des SCPI de rendement (hors SCPI fiscales) et des OPCI grand public au cours du premier trimestre selon l’Aspim (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier).

Soit une hausse de 62 % par rapport au premier trimestre 2017. L’Aspim souligne qu’ »en collectant un peu plus de 2 milliards d’euros, les SCPI ont renoué avec un volume de collecte exceptionnel, juste en dessous du niveau record enregistré au 1er trimestre 2017 (2,4 milliards d’euros) ». Du coup, la capitalisation totale des fonds, au 31 mars dernier, « s’établit à 70,32 milliards d’euros, progressant de 4,7 % sur un trimestre et 15 % sur un an ».

Surtout, l’association précise qu’« après un ralentissement notable de la collecte en 2018, l’immobilier non coté a bénéficié, au premier trimestre, d’un fort regain d’intérêt des investisseurs confortés par l’éloignement de la perspective d’une remontée prochaine des taux d’intérêt et sensibles à la bonne santé des différents marchés locatifs immobiliers, en particulier celui des bureaux ». Et d’ajouter : « par ailleurs, la chute des marchés financiers qui s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année 2018 a également pu contribuer à la dynamique des souscriptions du secteur non coté ».

Frédéric Bôl, président de l’Aspim, affirme : « nous sommes optimistes sur le fait que la tendance haussière soit maintenue sur l’ensemble de l’année ». A voir comment évolue, depuis le début de cette année, le marché locatif de l’immobilier tertiaire comme la Bourse (avec, par exemple, un titre Unibail-Rodamco-Westfield passé sous les 140 euros par titre, alors que l’actif net réévalué EPRA s’élevait, au 31 décembre dernier, à… 221,80 euros !), les tendances le confortent, actuellement, dans sa prévision…

Portrait

Chargement