Chargement

Jeudi 8 Novembre 2018

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le Choix Immoweek

28 nommés, 8 Trophées Logement & Territoires

Pour le choix Immoweek de ce jour, la rédaction a choisi de mettre en lumière la cérémonie des « Trophées Logement & Territoires » (« TLT »), qui aura…

Bureaux

"Pierres d'Or 2019" : la liste des 10 présélectionnés par catégorie

C’est sous la présidence de Marc-Antoine Jamet, secrétaire général et directeur immobilier du groupe LVMH et Pascal Bonnefille…

Un investisseur coréen aurait acquis la tour Trianon, à Francfort, pour 700 millions d'euros

(INFO IMMOWEEK) On dit qu’un investisseur coréen, en l’occurrence Hana, aurait acquis…

La Financière Saint James, Herrmann Frères et le groupe Milgrom achètent 3 700 m2 de bureaux à Paris 8ème

La Financière Saint James, Herrmann Frères et…

Le groupe Pichet inaugure "Perspective" à Bordeaux

Le groupe Pichet inaugure « Perspective », un immeuble de 4 600 m2 de bureaux sur…

Edito

Une certaine idée du « flex office »

S’il est un terme largement à la mode en ce moment dans le microcosme immobilier, c’est bien celui du « flex-office »…

Logement

La question du logement insalubre "ne concerne pas que Marseille" déclare Julien Denormandie

L’existence de logements insalubres est…

Habitat indigne : Jean-Claude Gaudin en appelle à l'Etat

Cible de nombreuses critiques depuis l’effondrement de plusieurs immeubles…

Héraclès et Primonial construisent une résidence jeunes actifs à Bagneux

Héraclès et Primonial posent la première pierre…

Primonial crée une succursale au Luxembourg

« Dans le cadre de sa stratégie de développement à l’échelle européenne », le groupe…

Point de vue

Bernard Devert (Habitat et Humanisme) : « Ce mal-logement qui tue »

Après le drame de Marseille qui a vu l’effondrement de trois immeubles, causant la mort (à date du 7 novembre) de six personnes, Bernard Devert, président d’Habitat et Humanisme, appelle élus…

Parcours

Olivier Lance rejoint DTZ Investors

(INFO IMMOWEEK) Olivier Lance, 52 ans, rejoint DTZ Investors France en qualité de directeur. Il prend la direction de l’équipe d’asset management et…

Groupe Babylone : Sylvia Esnault, associate au sein du département capital markets

Sylvia Esnault devient associate au sein du…

Interview

Olivier Taupin (Cushman & Wakefield) : « 2018, un excellent cru pour le mid market »

Après une vingtaine de recrutements l’an passé et avec une organisation aujourd’hui « parfaitement en place », les équipes du département agence de Cushman & Wakefield chargées des surfaces jusqu’à…

Commerces

OM France et Mata France achètent le portefeuille "Cube" pour 125 millions d'euros

OM France et Mata Capital achètent, auprès de BNP Paribas REIM et pour 125 millions d’euros, le…

Dossier spécial Territoires

Marchés locatifs en régions : historique !

Le marché locatif tertiaire francilien n’est pas seul à performer. En régions aussi, les marchés locatifs tertiaires s’avèrent particulièrement dynamiques. A telle enseigne que Jean-Laurent de La Prade parle d’un premier…

Finance & Bourse

AEW rachète Hypoport Invest GmbH pour sa plateforme allemande

AEW poursuit le développement de son activité en Allemagne avec l’acquisition de la…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Catherine Bocquet

le 24/04/2019

Quand Cash attaque

Ca fait mal et même très mal aux HLM. Le reportage diffusé hier sur France 2 dans Cash Investigation, est une dénonciation en règle de dérives et malversations pratiquées par deux bailleurs sociaux et une Sem.

Une dénonciation qui jette l’opprobre sur tout un secteur avec une accroche sans appel : « loyers modérés pour business démesuré ». Bakchiches pour l’attribution de logements, commission d’attribution fantômes, sur-facturation de charges, logements laissés à l’abandon, appartements truffés de plomb, un inventaire sans limites avec comme fil conducteur la souffrance des locataires. L’auteur du reportage, Sophie Roland, n’a pas inventé ces dérives et actes illégaux ; ils existent hélas. Ils doivent être dénoncés et sanctionnés lorsque la loi le permet. Et elle le permet réellement. L’Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols), le « gendarme » comme on la surnomme, devrait y veiller et peut-être doit-elle être dotée de davantage de prérogatives. Une adresse email a été créée (controle@ancols.fr) pour permettre aux locataires qui le souhaitent de dénoncer les abus et on serait heureux de savoir combien l’Agence aura reçu de mails à la fin de l’année. Bref, le reportage à charge aura atteint son objectif : montrer le verre à moitié vide en oubliant hélas celui à moitié plein. Il est dommage en effet que quelques réserves n’aient pas été émises en préambule de l’émission. Elles auraient permis d’éviter le sentiment de « tous pourris » laissé à la fin du reportage. Dommage aussi de mélanger Sem et ESH, de ne pas évoquer le contexte actuel de réforme du secteur, de ne pas expliquer les divers modes de gouvernance, les différents conventionnements, les acteurs en présence…Bref, c’est la télé, mais des compléments d’enquête auraient été nécessaires. Le débat mené par Elise Lucet à l’issue du sujet, aura cependant ouvert la porte et élargi le propos. Un épisode 2 de ce Cash attaque serait bienvenu !

Portrait

Chargement