Chargement

Jeudi 8 Novembre 2018

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le Choix Immoweek

28 nommés, 8 Trophées Logement & Territoires

Pour le choix Immoweek de ce jour, la rédaction a choisi de mettre en lumière la cérémonie des « Trophées Logement & Territoires » (« TLT »), qui aura…

Bureaux

"Pierres d'Or 2019" : la liste des 10 présélectionnés par catégorie

C’est sous la présidence de Marc-Antoine Jamet, secrétaire général et directeur immobilier du groupe LVMH et Pascal Bonnefille…

Un investisseur coréen aurait acquis la tour Trianon, à Francfort, pour 700 millions d'euros

(INFO IMMOWEEK) On dit qu’un investisseur coréen, en l’occurrence Hana, aurait acquis…

La Financière Saint James, Herrmann Frères et le groupe Milgrom achètent 3 700 m2 de bureaux à Paris 8ème

La Financière Saint James, Herrmann Frères et…

Le groupe Pichet inaugure "Perspective" à Bordeaux

Le groupe Pichet inaugure « Perspective », un immeuble de 4 600 m2 de bureaux sur…

Edito

Une certaine idée du « flex office »

S’il est un terme largement à la mode en ce moment dans le microcosme immobilier, c’est bien celui du « flex-office »…

Logement

La question du logement insalubre "ne concerne pas que Marseille" déclare Julien Denormandie

L’existence de logements insalubres est…

Habitat indigne : Jean-Claude Gaudin en appelle à l'Etat

Cible de nombreuses critiques depuis l’effondrement de plusieurs immeubles…

Héraclès et Primonial construisent une résidence jeunes actifs à Bagneux

Héraclès et Primonial posent la première pierre…

Primonial crée une succursale au Luxembourg

« Dans le cadre de sa stratégie de développement à l’échelle européenne », le groupe…

Point de vue

Bernard Devert (Habitat et Humanisme) : « Ce mal-logement qui tue »

Après le drame de Marseille qui a vu l’effondrement de trois immeubles, causant la mort (à date du 7 novembre) de six personnes, Bernard Devert, président d’Habitat et Humanisme, appelle élus…

Parcours

Olivier Lance rejoint DTZ Investors

(INFO IMMOWEEK) Olivier Lance, 52 ans, rejoint DTZ Investors France en qualité de directeur. Il prend la direction de l’équipe d’asset management et…

Groupe Babylone : Sylvia Esnault, associate au sein du département capital markets

Sylvia Esnault devient associate au sein du…

Interview

Olivier Taupin (Cushman & Wakefield) : « 2018, un excellent cru pour le mid market »

Après une vingtaine de recrutements l’an passé et avec une organisation aujourd’hui « parfaitement en place », les équipes du département agence de Cushman & Wakefield chargées des surfaces jusqu’à…

Commerces

OM France et Mata France achètent le portefeuille "Cube" pour 125 millions d'euros

OM France et Mata Capital achètent, auprès de BNP Paribas REIM et pour 125 millions d’euros, le…

Dossier spécial Territoires

Marchés locatifs en régions : historique !

Le marché locatif tertiaire francilien n’est pas seul à performer. En régions aussi, les marchés locatifs tertiaires s’avèrent particulièrement dynamiques. A telle enseigne que Jean-Laurent de La Prade parle d’un premier…

Finance & Bourse

AEW rachète Hypoport Invest GmbH pour sa plateforme allemande

AEW poursuit le développement de son activité en Allemagne avec l’acquisition de la…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Pascal Bonnefille

le 18/01/2019

Un (grand) merci à Anne Hidalgo !

En choisissant un tel titre, on n’ignore pas que l’on va se faire taper sur les doigts, et pas qu’un peu, par tous les opposants à la Maire de Paris, aux premiers rangs desquels il faut certainement compter beaucoup d’automobilistes.

Mais nous ne sommes pas des spécialistes de la bagnole, mais de l’immobilier. Et, dans ce cadre, le constat s’impose : en mettant en oeuvre, en novembre 2014, « Réinventer Paris » – qui, à l’époque, suscitait beaucoup de critiques ou de doutes amusés ; le commentaire le plus souvent entendu était : « c’est du gadget » – l’équipe municipale (et, ici, il faut évidemment faire toute sa place à Jean-Louis Missika, maître d’œuvre du projet, et à toute son équipe, sans oublier Alexandre Labasse, le patron du Pavillon de l’Arsenal) a créé un mouvement qui ne s’est pas démenti depuis. Les réalisations concrètes (on est donc loin de la babiole annoncée) sont sur le point d’éclore et on attend avec impatience de découvrir terminés le projet Morland ou les « 1000 Arbres », pour ne citer qu’eux. Treize, en tout cas, ont reçu leur permis de construire et huit sont donc effectivement en chantier. Après que la Métropole du Grand Paris se soit intelligemment inspirée du dispositif, on vient de connaître les lauréats du deuxième (on n’ose dire le second) opus de l’opération : pour redonner vie aux « dessous de Paris », 217 candidats (!!!) avaient postulé sur 31 sites. Et les résultats sont, là aussi, au rendez-vous. On soulignera l’originalité, l’inventivité et la capacité à mixer les usages dont on fait preuve les projets. Avec un élément intéressant : la capacité des acteurs (architectes, investisseurs, promoteurs) à monter des dossiers ensemble, avec des « majors » et des professionnels de moyen (et de notoriété) plus modestes. Bref, ce concours permet de promouvoir les capacités innovantes, notamment des promoteurs, et de les sortir de leur « train-train ». Le nombre des dossiers présentés montre qu’ils ne demandent que cela. On s’en réjouit et pour cela aussi, on osera réitérer un « merci Anne Hidalgo ».

Portrait

Chargement