Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > 62 % des Français voudront faire plus de...

62 % des Français voudront faire plus de télétravail après le confinement (Deskeo)

ActualitésBureaux

le 14 Avr 2020

Deskeo fait le point sur les conséquences du confinement, en réalisant un sondage auprès de 2 915 professionnels, et le fait est que les conséquences sur les mentalités sont déjà là : 62 % des sondés souhaite continuer à travailler à distance après la crise sanitaire, avec seulement 12 % qui ne souhaitaient pas changer leurs habitudes.

38 % des sondés apprécient de ne pas perdre de temps dans les transports, 27 % de pouvoir travailler au calme et, de façon générale, de pouvoir devenir créatifs et productifs sur un lieu de vie et de pouvoir changer de pièce au gré de la journée. Pour pouvoir faire davantage de home office, 77 % des femmes et plus de 82 % des hommes sont tout à fait prêts à ne plus avoir un poste de travail attitré au bureau et à faire du « flex-desk ».

Autrement, 43 % des confinés regrettent l’émulation collective émanant d’un espace de travail dynamique et 35 % leurs collègues. 85 % des Français auront, après le confinement, un avis positif sur une entreprise qui proposera du « home office » et 86 % un a priori négatif sur une société qui s’y opposera.

55 % des Français pensent que leur entreprise sera favorable au télétravail, dont 51 % pensent qu’il sera plutôt favorable et 4 % tout à fait d’accord, tandis que 36 % pensent que leur entreprise sera plutôt contre et 8 % totalement opposée. 42 % des hommes déclarent que le « home office » est incompatible avec leur activité professionnelle et 41 % des femmes que leur entreprise a une culture du présentéisme trop importante.

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 06/04/2021

Pour mieux préparer l’avenir !

La crise (mondiale) que nous vivons a contraint la rédaction d’« Immoweek », comme à peu près l’ensemble des acteurs économiques, à s’adapter. C’est ainsi que les « Trophées Logement et Territoires » 2020 ont été organisés, exceptionnellement, en digital (en partenariat avec CDC Habitat et Powerhouse Habitat, et avec le soutien du Plan Bâtiment Durable). Nos lecteurs ont ainsi pu découvrir sur notre site, la semaine dernière, l’ensemble des lauréats et nommés dans les différentes catégories.

Mais, comme chaque année, ces acteurs, qui se sont fait remarqués au cours d’une période pour le moins difficile, font tous l’objet d’un portrait que nos lecteurs vont pouvoir découvrir dans un dossier complet publié dans le numéro de notre magazine « Immoweek » à paraître cette semaine.

A côté de ce dossier, notre rédaction en propose un autre « pour mieux anticiper l’après ». En effet, alors que la reprise se profile à l’horizon, nous avons interrogé de grands acteurs du marché, conseils, promoteurs, investisseurs…, qu’ils interviennent dans le bureau, le commerce, la logistique, le résidentiel… et leur avons posé, à tous, la même question : « à l’aune des premières semaines de 2021, comment se dessine, selon vous, l’activité sur les différents marchés dans lesquels vous intervenez ? ». Au final, des analyses de grande qualité qui permettent de mieux appréhender l’évolution possible de ces marchés. Et pour le compléter, un grand spécialiste du recrutement des cadres dans le secteur, en l’occurrence Laurent Derote, président de DVA Executive Search, décrypte les grandes tendances du recrutement l’an passé et, surtout, fait part de ces prévisions pour l’année en cours.

Au final, un numéro du magazine, qui permet non seulement de constater le dynamisme du secteur immobilier, y compris en période de crise, mais aussi de mieux préparer l’avenir. Un véritable crédo pour notre rédaction…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine