Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Le top 10 des infos les plus lues de la semaine

Le top 10 des infos les plus lues de la semaine

ActualitésFinance & Bourse

le 13 Juil 2020

Interviews, points de vue, actualités parcours, bureaux, logement… Quelles ont été les infos les plus lues du 6 au 12 juillet 2020 ? Immoweek vous dévoile le top 10 !

Classement 2020 des fortunes professionnelles « Challenges » : zoom sur l’immobilier

Toujours attendu, le classement annuel des fortunes professionnelles dressé par « Challenges » vient d’être dévoilé. Et, comme chaque année, nous vous livrons, grâce à nos confrères, celui des professionnels de l’immobilier.

Thierry Lajoie, ex-directeur général de Grand Paris Aménagement (lauréat du « Trophée Logement et Territoires » dans la catégorie « Territoires » en 2017) rejoint QUARTUS comme directeur général stratégie et finances aux côtés du président Emmanuel Launiau. Il prendra ses fonctions le 1er septembre prochain.

La société Segat, créée dans les années 1960, évolue et se transforme pour mieux répondre aux nouveaux besoins de sa clientèle constituée de grands comptes publics et privés. Une évolution qui se décline notamment dans le renforcement des équipes et dans un nouveau code de marque. Benjamin Pelissié,  président et Christophe Canu, directeur général de Segat, reviennent sur cette nouvelle étape et les projets en cours ou à venir…

Olivier Bokobza (BNP Paribas Real Estate) : « vers une nouvelle centralité de l’immobilier résidentiel ? »

Que sera demain pour le monde de l’immobilier et du logement ? Nouveaux élus, nouveau gouvernement, crise du Covid-19… comment se dessine la suite ? A lire, ci-après, la contribution du directeur général du pôle résidentiel de BNP Paribas Real Estate, Olivier Bokobza.

La SCI Unofimmo, gérée par Unofi, achète, en Vefa auprès de Quartus, « Pluriel », un immeuble de 2 213 m2 de bureaux en structure bois dans le quartier de Gerland, à Lyon (69).

Le monde immobilier accueille favorablement Emmanuelle Wargon

Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre chargée du Logement, est accueillie par les principaux acteurs du secteur : le Mouvement HLM, la FPI et la Fnaim ont salué le bilan et l’écoute de son prédécesseur Julien Denormandie et s’attendent à travailler en bonne intelligence avec la nouvelle ministre.

©Emile Luider

Simon Marrison est nommé, à compter du 7 septembre 2020, senior advisor pour les investissements immobiliers en Europe de KKR, fonds d’investissement américain intervenant à l’international.

Précurseur du coliving en France, Babel Community tire son expérience sur le marché de la colocation et récupère les codes de l’hôtellerie pour créer une offre d’habitat pour jeunes actifs en centre-ville souple et tout équipé. Avec deux immeubles aujourd’hui en cours d’exploitation, la marque compte s’étendre rapidement ; Benoît Jobert…

Dans le cadre d’un partenariat signé avec le site d’enchères en ligne Agorastore.fr, la Ville de Paris met en vente plusieurs biens sur le site de la plateforme, parmi lesquels un ensemble de 16 000 m2 situé en Lozère (48), à la lisière des territoires de Beyssac et d’Orgnac-sur-Vézère.

Véronique Creissels, 57 ans, rejoint Nexity en qualité de directrice de la communication, de la marque et de l’engagement du groupe où elle succède à Blandine Castarède.

Pauline Hélari

Édito
par Thierry Mouthiez

le 21/09/2020

Complexe !

Pour l’instant, le bureau reste (avec la logistique et, de plus en plus, l’habitation, qui redore son blason auprès des institutionnels) la classe d’actifs immobiliers lorgnée par les professionnels. Il n’empêche que la prudence demeure, néanmoins, de mise.

« Dans la situation actuelle, nous craignons une vague dont on ne connaît ni la date d’arrivée ni la violence. S’agira-t-il d’une grande marée ou plus ?… » : c’est l’image employée par Stéphane Guyot-Sionnest pour illustrer ses inquiétudes, comme celle de nombre d’autres conseils, quant à la santé des entreprises et ses conséquences inéluctables en matière de demande placée de bureaux. Le co-président de Catella fait valoir que « si la crise de 2007/2008 avait un caractère essentiellement financier, la raisonnance économique de la crise sanitaire actuelle est beaucoup plus forte ». Non seulement certaines entreprises devraient être contraintes de réduire la voilure en matière d’occupation de bureaux, mais, plus généralement, la crise sanitaire et les multiples incertitudes qui l’accompagnent constituent autant de facteurs d’immobilisme. « Un contexte qui amène plutôt à anticiper une nouvelle hiérarchisation des valeurs locatives » souligne Stéphane Guyot-Sionnest. D’ailleurs, dans une récente étude sur le marché locatif francilien, Savills estime que « l’évolution des loyers est amenée à évoluer à terme. Dans les prochains mois, il est probable d’assister à une stabilisation, voire une baisse des valeurs locatives. D’une part, parce que la demande devrait continuer de baisser à l’échelle régionale ; d’autre part, parce qu’avec les livraisons attendues en cours d’année, la remontée de la vacance devrait se poursuivre ». Et la société de conseil de faire également un parallèle avec la précédente crise : « cette accalmie est, toutefois, susceptible de ne se concrétiser qu’à partir du troisième trimestre 2020. Pourrait alors se mettre en oeuvre un mécanisme correctif proche, par son ampleur, de celui qui avait prévalu suite à la crise financière de 2007/2008 (avec une baisse de l’ordre de 15 % du loyer « prime ») »…

Et Stéphane Guyot-Sionnest de conclure que « les experts devront prendre en compte, en fin d’année, la situation de chacun des locataires, ainsi que l’évolution des valeurs locatives. Avec leurs conséquences, par exemple, sur les LTV »… Ce qui amène le co-président de Catella à parler d’un « contexte nettement plus complexe en matière d’anticipation », dans lequel « l’expérience et le travail feront la différence »…

Portrait

Chargement