Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > « Pierres d’Or » 2022 : pourquoi il faut...

« Pierres d’Or » 2022 : pourquoi il faut voter pour eux… (2)

ActualitésBureaux

le 09 Déc 2021

Ils et elles sont 40 en lice pour les « Pierres d’Or » 2022 ; quatre nommés dans dix catégories. Mais un ou une seul(e) sortira lauréat(e). Un grand nombre de nommé(e)s ont accepté de jouer le jeu du podcast en répondant à une seule question, posée par Fanny Bourdin pour « Immoweek » : « pourquoi faut-il voter pour vous ? ».

Voici une deuxième série de podcasts des nommés qui se sont prêtés au jeu :

Stephan von Barczy (JLL) – catégorie « Conseil »
Dimitri Boulte (SFL) – catégorie « Manager »
Malo Carof (Ivanhoé Cambridge) – catégorie « Avenir »
Antoine Derville (Colliers) – catégorie « Manager »
Laurent Dumas (Emerige) – catégorie « Promoteur »
Jean-Frédéric Heinry (Altarea) – catégorie « Promoteur »
Benjamin Rombaut (Strategies and Corp.) – catégorie « Conseil »
Marine Teyssandier (Altarea) – catégorie « Avenir »
Laetitia Trèves (Primonial REIM) – catégorie « Asset Manager et Investisseur »

Pour voter, c’est ici ! Vous avez jusqu’au 19 décembre minuit.

Et pour écouter, c’est en dessous !

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine