Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Commerces > Actualités > Le centre commercial Beaugrenelle autorisé à...

Le centre commercial Beaugrenelle autorisé à rouvrir

ActualitésCommerces

le 19 Mai 2020

Coup de théâtre : le tribunal administratif de Paris a suspendu, dans une ordonnance prise en référé ce 19 mai, l’arrêté de fermeture du centre Beaugrenelle émis par la préfecture du police en application de la décision gouvernementale empêchant les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 de rouvrir en Ile-de-France.

Le tribunal administratif de Paris avait été saisi par la foncière Apsys, copropriétaire du centre commercial situé dans le 15ème arrondissement. « Beaugrenelle répond point par point aux conditions fixées par les autorités, à savoir : une surface commerciale utile inférieure à 40 000 m2, une zone de chalandise limitée au bassin de vie (ce qui est le cas en l’absence des touristes), le respect de protocoles sanitaires stricts (lesquels ont été soigneusement anticipés par les équipes de Beaugrenelle) » précise l’avocat de Beaugrenelle, Me Vincent Brenot. Par conséquent, Beaugrenelle pourra ouvrir dès le mercredi 20 mai, à l’exception des activités de restauration et de cinéma qui ne sont pas encore autorisées à le faire, précise Apsys.

Le 7 mai, après le discours du Premier ministre Édouard Philippe précisant les modalités du déconfinement, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait précisé que les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 en France, dont la réouverture était incertaine, pourraient rouvrir le 11 mai « en accord avec les préfets, sauf en Ile-de-France » en raison de risques sanitaires persistants.

Depuis, et jusqu’au 10 juillet, date de la fin prévue de l’état d’urgence sanitaire, plusieurs centres commerciaux sont fermés : les Galeries Lafayette et le Printemps dans le quartier du boulevard Haussmann à Paris, le Forum des Halles et Italie 2, Aéroville (Val d’Oise) et la Part-Dieu à Lyon. (avec AFP)

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement