Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le Choix Immoweek : La Cathédrale Notre-Dame de...

Le Choix Immoweek : La Cathédrale Notre-Dame de Paris renaîtra bel et bien de ses cendres en 2024

ActualitésGreen & Innovations

le 02 Déc 2022

Vue sur le chevet de Notre-Dame, depuis la terasse de la base-vie. © David Bordes

L’Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris fait part des « avancées majeures » dans les travaux, qui confortent la progression vers la réouverture de la cathédrale en 2024. Il s’agit du « Choix Immoweek » de ce vendredi 2 décembre 2022.

Il y a désormais trois ans et demie, plus précisément la nuit du 15 avril 2019, l’un des symboles de Paris subissaient un terrible incendie. Aujourd’hui, plusieurs avancées apportent du baume au coeur des Français : la Cathédrale Notre-Dame se préparent à rouvrir ses portes courant 2024. Dans un récent rapport rendu public en octobre 2022, la Cour des Comptes indique que « les conditions permettant d’assurer la réouverture de la cathédrale en 2024 semblent aujourd’hui réunies ».

Les maçons-tailleurs de pierre viennent notamment d’achever la reconstruction de la voûte effondrée dans le transept Nord, un voûtain quasi-entier qui avait été éventré par la chute d’assemblages de la charpente lors de l’incendie. Pour ce faire, ils ont utilisé comme prévu les échafaudages, planchers et cintres en bois mis en place lors de la phase de sécurisation. La reconstruction de cette voûte a nécessité l’emploi de 14 m3 de pierres, taillées et mises en œuvre sur place par les compagnons.

D’autres éléments mentionnés ci-après appellent à l’optimisme quant au respect du délai promis par le Chef de l’Etat, Emmanuel Macron, au soir de l’évènement tragique :

  • les cintres en bois permettant la reconstruction des arcs en pierre et de l’oculus de la grande voûte de la croisée du transept sont en place ;
  • les sculpteurs de pierre ont commencé leur travail dans la grande halle de sculpture installée devant la façade de la cathédrale ;
  • les nettoyages et restaurations intérieures sont achevés dans le bras Sud du transept, permettant le démontage des échafaudages installés en phase de sécurisation ;
  • le nettoyage et la restauration des décors peints des chapelles du chœur et du mobilier d’art de la cathédrale sont en bonne marche. Les travaux sont achevés ou en voie d’achèvement dans les chapelles Saint-Germain, Sainte-Madeleine, Saint-Marcel et Saint-Jean l’Evangéliste/Sainte-Agnès.

Ainsi, le montage de l’échafaudage de 600 tonnes nécessaire aux travaux de reconstruction de la voûte de la croisée du transept et de la flèche est achevé pour sa première phase. D’une hauteur de 26 mètres, il est équipé d’un plancher sur lequel viennent d’être posés quatre demi-cintres en bois réalisés sur-mesure. Ceux-ci constituent l’ossature indispensable aux maçons-tailleurs de pierre, qui bientôt reconstruiront les arcs et l’oculus de la voûte de la croisée du transept, entièrement détruite par l’incendie. L’échafaudage poursuivra alors son ascension au fur et à mesure de la construction de la flèche, qui devrait poindre dans le ciel de Paris en 2023.

Les voûtes des collatéraux après et avant leur dépoussiérage. © David Bordes

Notre-Dame de Paris, une cathédrale de fer : 1 200 tonnes d’échafaudages y siègent. © Alexis Komenda

Vue intérieure de la cathédrale © David Bordes

Vue supérieure de la cathédrale © David Bordes

Nous avançons résolument vers la réouverture de la cathédrale en 2024. L’achèvement de la reconstruction de la première des voûtes effondrées marque une étape importante, tandis que les intérieurs retrouvent déjà toute leur beauté.

Jean-Louis Georgelin, général d’armée, représentant spécial du président de la République, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Maxime Zivanovic

Édito
par Anthony Denay

le 06/12/2022

Simi 2022 : c’est parti !

Le salon du Simi a ouvert ses portes pour trois jours le mardi 6 décembre. La rédaction d’ « Immoweek » est mobilisée pour vous faire vivre cet événement !

Le coup d’envoi de cette nouvelle édition du Simi a officiellement été sifflé, ce mardi 6 décembre en direct du Palais des Congrès de la Porte Maillot. Pendant trois jours, les acteurs de l’immobilier, qu’ils soient promoteurs, asset managers ou investisseurs, vont se croiser, échanger, prendre date pour de futurs partenariats ou opérations en commun. Un détail peut-être, mais en ce mardi matin, l’atmosphère qui règne dans les allées (déjà bondées) du salon nous ramène quelques années en arrière ; plus de visiteurs masqués, plus de contrôle du Pass sanitaire à l’entrée, plus d’œillades craintives à son prochain de peur qu’il ne nous contamine. Un retour vers le passé et, espérons-le, vers le futur, bienvenu après plusieurs éditions du Simi marquées par l’incertitude de sa tenue et le stress inhérent au contexte sanitaire. Parenthèse refermée. « Immoweek » a installé son stand et son matériel afin de vous faire vivre cet événement via une série de podcasts que vous pourrez consulter sur notre site internet. Telamon, Union Investment, Epamarne, P3 Logistic, Prologis, Altarea, Icade… Autant d’acteurs-clés de l’immobilier dont les représentant viendront présenter la stratégie ainsi que les objectifs à notre micro. Sans oublier les tables rondes atour de thèmes marquants tels que le recyclage urbain ou le Plan Bâtiment Durable… Espérons que ce rendez-vous marquant de l’immobilier sera l’occasion d’une émulation mutuelle entre les acteurs, d’où émergeront des idées innovantes pour le secteur. Bon salon à toutes et tous !

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine