Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : l’art comme pourvoyeur...

Le choix Immoweek : l’art comme pourvoyeur de bonheur

ActualitésLogement

le 14 Jan 2022

L’artiste Guillaume Bottazzi, « pionnier de la neuro-esthétique », à savoir une approche scientifique de l’étude des perceptions esthétiques de l’art sur le cerveau, installe sa 100ème œuvre environnementale à Alfortville (94) : un tableau de 10 mètres de long, situé au sein du hall du programme de L’Archipel, une réalisation d’Eiffage Immobilier composée de 184 logements dans le quartier Langevin (139, rue Etienne Dolet). C’est le choix Immoweek de la semaine !

Observer un tableau rend heureux. Chimiquement, l’art libère la sécrétion de dopamine et de sérotonine, deux hormones directement liées au bien-être. C’est ni plus ni moins ce que l’OMS affirme. Dont acte. Le « bonheur » charrié par l’art concerne aussi bien les aspects psychologiques, physiologiques, sociaux et comportementaux.

Certains artistes ont poussé ce constat à son paroxysme, s’attelant à réaliser les œuvres les plus apaisantes possibles, celles à même de rendre heureux « chimiquement » quiconque y attarderait son regard. C’est le cas de Guillaume Bottazzi, qui signe pour Alfortville sa 100ème œuvre. Son tableau s’inscrit parfaitement dans son environnement, que l’architecte Jean-Baptiste Pietri et président du groupe Constructa a réalisé en apportant une attention particulière aux aspects végétaux, ainsi qu’à la modernité du site. L’architecte a d’ailleurs dessiné un caisson permettant d’encastrer le tableau, également protégé par une vitre.

Ce parti pris de la résidence L’Archipel de communier avec l’art sous sa forme la plus épurée et positive s’inscrit dans une tradition très française : l’Art nouveau. Ce courant né à la Belle Epoque (1890-1914) a fait de l’art un domaine accessible à tous, en faisant tomber les digues entre arts majeurs et mineurs. La création artistique peut alors se retrouver dans n’importe quel élément décoratif, pour stimuler l’imaginaire de tous les observateurs. Oui, décidément, l’art rend heureux !

Anthony Denay

Édito
par Pascal Bonnefille

le 22/09/2022

La révolution verte est en route !

La révolution verte dans l’immobilier est en marche et rien ne l’arrêtera : en paraphrasant une citation historique, on ne veut pas simplement rappeler une formule célèbre, mais bien souligner l’irréversibilité et la diversité des projets en cours.

Notre magazine, spécialement édité à l’occasion du Sibca 2022, le salon immobilier bas carbone, dont nous sommes heureux d’être partenaires, a dû en effet faire des choix, souvent difficiles, entre les initiatives, programmes, nouvelles techniques qui fourmillent dans le monde immobilier hexagonal, tant elles sont nombreuses et originales : dans le bureau, les commerces et l’habitation, les expressions matériaux bio et géosourcés sont maintenant des expressions courantes ; le bois, le chanvre, la terre crue sont couramment utilisés.

Que de chemin parcouru en quelques années ! On se permettra un souvenir récent : la venue, à l’initiative d’Immoweek, de plusieurs (très) grands professionnels de l’immobilier à un Forum bois à Nancy.
La salle était pratiquement vide montrant le gouffre existant alors encore entre les « hommes de la pierre » (qu’on ne voyait alors, là-bas, que comme ceux du béton…) et les autres acteurs, singulièrement ceux du bois et des forêts. Ce temps est aujourd’hui révolu et on s’en réjouit.

Toutes les initiatives présentées dans ce magazine seront suivies de beaucoup d’autres et, plus que jamais, nous leur donnerons la place qu’elles méritent. Toute la chaîne immobilière est aujourd’hui mobilisée ; comme le grand élan de construction des années 1960, dans d’autres circonstances bien sûr et avec d’autres objectifs (même s’il ne faut pas négliger celui de la production), il est possible aujourd’hui de construire mieux. Plus durable, plus respectueux de l’environnement, tourné vers le recyclage et soucieux de l’occupation des sols, l’immobilier hexagonal opère une mue sans précédent. En parler et la promouvoir sera notre objectif numéro un dans les années à venir. Comme saluer les efforts de tous les acteurs et de toutes les actrices du secteur.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine