Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : une résidence végétale...

Le choix Immoweek : une résidence végétale baptisée « Evanesens » et signée Roxim

ActualitésLogement

le 15 Fév 2022

©ROXIM, François Fontès Yann Kersalé

Une forêt à la verticale : qui aurait pu l’envisager ? Ce concept n’est pourtant pas inédit, en témoigne l’impressionnant Bosco Verticale de Milan. Il s’invitera courant 2025 en France, à Montpellier (34) plus précisément, sous la forme du projet Evanesens. Ce dernier est développé par le promoteur Roxim et intègrera les expertises de l’architecte François Fontès et de la paysagiste agronome Laura Gatti. C’est notre « Choix Immoweek ».

Le projet ne manque pas d’allure ni d’ambition. Maniant avec habileté l’utile au spectaculaire, il répond aux exigences écologiques de notre temps, avec sa végétalisation foisonnante permettant de maintenir les logements à une température tempérée, même en cas de fortes chaleurs. Les deux tours, respectivement de 9 et 16 étages, s’allongeront sur près de 50 mètres de hauteur et seront reliées entre elles par des serres double hauteur. Au total, 74 logements, dont 16 dits abordables, se répartiront sur les 16 niveaux habitables (6 750 m2 de surface de plancher). 1,73 km de jardinières complèteront l’ensemble.

La nature sera au cœur du concept d’ « Evanesens » et ce, dès le hall d’entrée, aménagé comme une « grotte » aux parois de pierre et de minéraux. Le mélange des matériaux semble être l’une des clés du projet, puisque les parois extérieures laisseront une grande place aux panneaux de verre s’associant au vert des plantes et de la végétation. Une végétation qui évoluera au fil des saisons et des changements de climat, offrant un point de repère vivant et mouvant sur le temps qui passe.

« Evanesens » sera situé au sein du quartier Port-Marianne, « vaste projet urbain » entamé il y a une vingtaine d’années et rassemblant en son sein espaces verts, infrastructures scolaires et universitaires, commerces, bureaux et locaux d’activité. Il aura pour voisin l’Hôtel de ville de Montpellier (pour la réalisation duquel l’expertise architecturale de François Fontès avait déjà été sollicitée), renforçant son positionnement géographique privilégié. D’autres voisins prestigieux et tout aussi « futuristes » architecturalement parlant cohabiteront avec « Evanesens », à l’image du « Nuage » de Philippe Stack, RBC Design Center de Jean Nouvel ou encore « l’Arbre Blanc » de Sou Fujimoto.

Anthony Denay

Édito
par Pascal Bonnefille

le 22/09/2022

La révolution verte est en route !

La révolution verte dans l’immobilier est en marche et rien ne l’arrêtera : en paraphrasant une citation historique, on ne veut pas simplement rappeler une formule célèbre, mais bien souligner l’irréversibilité et la diversité des projets en cours.

Notre magazine, spécialement édité à l’occasion du Sibca 2022, le salon immobilier bas carbone, dont nous sommes heureux d’être partenaires, a dû en effet faire des choix, souvent difficiles, entre les initiatives, programmes, nouvelles techniques qui fourmillent dans le monde immobilier hexagonal, tant elles sont nombreuses et originales : dans le bureau, les commerces et l’habitation, les expressions matériaux bio et géosourcés sont maintenant des expressions courantes ; le bois, le chanvre, la terre crue sont couramment utilisés.

Que de chemin parcouru en quelques années ! On se permettra un souvenir récent : la venue, à l’initiative d’Immoweek, de plusieurs (très) grands professionnels de l’immobilier à un Forum bois à Nancy.
La salle était pratiquement vide montrant le gouffre existant alors encore entre les « hommes de la pierre » (qu’on ne voyait alors, là-bas, que comme ceux du béton…) et les autres acteurs, singulièrement ceux du bois et des forêts. Ce temps est aujourd’hui révolu et on s’en réjouit.

Toutes les initiatives présentées dans ce magazine seront suivies de beaucoup d’autres et, plus que jamais, nous leur donnerons la place qu’elles méritent. Toute la chaîne immobilière est aujourd’hui mobilisée ; comme le grand élan de construction des années 1960, dans d’autres circonstances bien sûr et avec d’autres objectifs (même s’il ne faut pas négliger celui de la production), il est possible aujourd’hui de construire mieux. Plus durable, plus respectueux de l’environnement, tourné vers le recyclage et soucieux de l’occupation des sols, l’immobilier hexagonal opère une mue sans précédent. En parler et la promouvoir sera notre objectif numéro un dans les années à venir. Comme saluer les efforts de tous les acteurs et de toutes les actrices du secteur.

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine