Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Mandataires immobiliers : mythe et réalités, un...

Mandataires immobiliers : mythe et réalités, un rapport signé Vincent Pavanello

ActualitésGreen & Innovations

le 08 Avr 2021

Dans le paysage de la transaction immobilière, les mandataires sont devenus des acteurs incontournables, souvent regardés de manière circonspecte (litote) par certains autres professionnels de la transaction immobilière. Mais qui sont-ils, que font-ils, quel est leur modèle ?

Pour mieux le décrire et le comprendre, Vincent Pavanello* s’est livré à un travail d’analyse, soutenu dans cette recherche par les quatre principaux réseaux de mandataires. Ce qui a donné lieu à un document « rédigé en toute indépendance » souligne l’expert, alimenté par les données qu’ont consenti à mettre à disposition du chercheur les divers réseaux. C’est, avant tout, un « cri du cœur » en faveur de cette profession que livre ce rapport, sous forme d’un livre blanc dont Vincent Pavanello définit l’intention ainsi : « le monde du logement est confronté à de tels défis qu’il est grand temps pour les professionnels de la transaction d’apprendre à se connaître et à se respecter. Les Français ont besoin de conseil pour les accompagner dans leurs parcours résidentiels et les différents acteurs du secteur doivent consacrer toute leur énergie à répondre à ses sollicitations. Le temps des bisbilles internes est révolu. Les agences immobilières traditionnelles et les réseaux de mandataires sont deux formes d’organisation différentes qui co- existent depuis plus d’une décennie et qui vont continuer à co-exister. Le présent document s’inscrit pleinement dans cette volonté d’apaisement. Les réseaux de mandataires nourrissent des fantasmes et soulèvent bien des questions. Aussi j’ai voulu, en toute indépendance, rappeler leurs spécificités, mesurer le poids économique qu’ils représentent et démontrer qu’il existe une forte adéquation entre leur modèle et les valeurs montantes de la société ».

Des mandataires qui « ne sont plus des acteurs marginaux de l’industrie de la transaction immobilière »

La présidente de l’Unis (seule organisation professionnelle a accueillir les réseaux de mandataires) signe la préface de ce rapport. Danielle Dubrac y plaide en faveur d’une défense de l’ensemble des métiers de l’intermédiation, entreprises traditionnelles et nouveaux entrants. « L’intermédiation est une, et ne se fragmente pas entre les deux modèles économiques qui la dynamisent car leur mode opératoire est identique. Notre véritable combat commun, c’est de faire face à celles et ceux qui contestent jusqu’à l’existence même de notre profession et qui en relativisent son intérêt et mettent en cause la juste rémunération de nos intermédiations » écrit-elle. Et de défendre que « les réseaux mandataires ne sont plus des acteurs marginaux de l’industrie de la transaction immobilière ». En effet, ces acteurs occupent désormais un poids économique important, comme le montre le rapport, puisque ces réseaux ne représentaient que 3 % du marché intermédié en 2010, contre 20 % aujourd’hui, soit un chiffre d’affaires cumulé de près de 1 milliard d’euros (traduisant un taux de croissance annuelle moyen de 30 % depuis 2010) ». Dans ce contexte, le secteur se structure, avec une institutionnalisation des grands réseaux. Une première pierre à un vaste débat qu’ »Immoweek » ne manquera pas d’ouvrir.

Le rapport de Vincent Pavanello est accessible en suivant ce lien…

*Vincent Pavanello est expert dans le secteur immobilier. Il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet et a été nommé rapporteur d’une mission sur les nouvelles méthodes constructives par l’ancien ministre du Logement Julien Denormandie. Intéressé par le digital et par les nouveaux acteurs du secteur immobilier, il fonde en 2017 l’association Real Estech qui rassemble plus de 300 startups et 50 PME. Il enseigne à Sciences Po. En 2021, il fonde avec Martin Pavanello et Ramzi Tabka la Maison des mandataires.

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Valérie Garnier

le 30/07/2021

Immoweek vous donne rendez-vous le 30 août et vous souhaite de belles vacances

Ce premier semestre nous a permis de vous retrouver, en présentiel, le 7 juillet pour célébrer les « Pierres d’Or » 2021 et nous avons pu également organiser, mais cette fois-ci en « virtuel » les « Trophées Logement et Territoires » en mars dernier.

Nous avons tenu, malgré la conjoncture, à maintenir ces deux événements très attendus par vous, professionnels et acteurs du secteur de l’immobilier tertiaire et résidentiel. Nous avons continué à vous informer, parce que c’est notre métier, tout au long de ces sept derniers mois par des interviews, des dossiers, des portraits, des points de vue, des chroniques, sans oublier les iPodcasts Immoweek qui rencontrent un grand succès.

Il es temps maintenant de prendre nos quartiers d’été et de vous donner rendez-vous le 30 août prochain. Nous vous souhaitons un bel été. Restez prudents, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

Nous avons hâte de vous retrouver pour de nouvelles aventures !

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine