Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Interviews > Héloïse Balhade & Yohan Hubert (Sous Les...

Héloïse Balhade & Yohan Hubert (Sous Les Fraises) : « le monde de l’immobilier a grand intérêt à se lancer dans l’agriculture urbaine »…

InterviewsGreen & Innovations

le 08 Avr 2020

©Frédéric Albert

Nous continuons la mise en ligne des interviews parues dans notre magazine de mars (bouclé le 28 février). Elles concernent les lauréats aux « Pierres d’Or 2020 ». Aujourd’hui, il s’agit des lauréats de la « Pierre d’Or Innovation » : Héloïse Balhade et Yohan Hubert, respectivement directrice développement et études et directeur général de Sous Les Fraises.

Quelle est votre stratégie de développement ?

Notre cœur de métier est d’accompagner les collectivités, les foncières et les promoteurs dans la valorisation et la transformation de leurs actifs immobiliers et fonciers, en leur apportant une valeur environnementale et sociétale, tout en créant de la valeur économique. Notre objectif est ainsi de dépasser l’effet de mode pour inscrire les projets dans la ville de manière durable et soutenir l’évolution nécessaire de la fabrique urbaine vers plus de résilience. La reconnaissance et le partage des multiples valeurs de ces agricultures urbaines — terme qui apparaît de plus en plus trop restrictif et galvaudé pour inclure tous les effets éco-systémiques que ces projets sont capables de générer — nous semble aujourd’hui un enjeu crucial pour avancer dans la transition urbaine et territoriale. Notre stratégie de développement repose sur une compréhension des enjeux des acteurs de la ville pour co-construire des réponses ambitieuses, sur-mesure et globales.

Le « cas pratique » du « 173 Haussmann » vous a permis de développer de nombreuses innovations ? Lesquelles ?

Le projet du « 173 Haussmann » est un bon exemple de la diversité de ce que l’on appelle « agriculture urbaine » aujourd’hui. Ce projet de restructuration d’un immeuble haussmannien, par une équipe de maîtrise d’œuvre menée par l’agence PCA-Stream et porté par Invesco, était fortement contraint par des enjeux patrimoniaux, techniques et de gestion; il nous a invité à concevoir un projet de végétalisation intégrant une solution innovante de bio-filtration des eaux grises. Ceci répond, à la fois, aux enjeux de la gestion de l’eau et de l’irrigation de végétaux en ville, tout en créant un cadre paysager de grande qualité pour les usagers du bâtiment et les riverains et en générant aussi des effets éco-systémiques : rafraîchissement de l’air urbain (la fameuse lutte contre les îlots de chaleur urbains), création d’un refuge pour la biodiversité urbaine et captation de la pluie lors d’événements pluvieux. A la clé, des économies en terme de consommation d’eau, une solution « réplicable » et innovante pour répondre à l’enjeu de la gestion de l’eau et l’irrigation des surfaces végétales qui fleurissent en ville.

Le monde de l’immobilier est-il prêt à se lancer dans l’agriculture urbaine ?

Le monde de l’immobilier a grand intérêt à se lancer dans l’agriculture urbaine. Pour le prouver, il est nécessaire de dépasser l’idée de verdir des programmes immobiliers à grand renfort de « storytelling ». Bien au contraire, des réponses adaptées aux attentes des usagers et aux enjeux urbains — répondant, voire anticipant les évolutions réglementaires — augmentent la valeur globale des actifs et amortissent les investissements réalisés dans la durée. C’est dans l’intérêt collectif et le sens de l’histoire d’inscrire durablement la résilience urbaine, dont l’agriculture urbaine est une des pierres angulaires, dans les manières de faire et de gérer la ville.

La rédaction d'immoweek

Édito
par Anthony Denay

le 06/12/2022

Simi 2022 : c’est parti !

Le salon du Simi a ouvert ses portes pour trois jours le mardi 6 décembre. La rédaction d’ « Immoweek » est mobilisée pour vous faire vivre cet événement !

Le coup d’envoi de cette nouvelle édition du Simi a officiellement été sifflé, ce mardi 6 décembre en direct du Palais des Congrès de la Porte Maillot. Pendant trois jours, les acteurs de l’immobilier, qu’ils soient promoteurs, asset managers ou investisseurs, vont se croiser, échanger, prendre date pour de futurs partenariats ou opérations en commun. Un détail peut-être, mais en ce mardi matin, l’atmosphère qui règne dans les allées (déjà bondées) du salon nous ramène quelques années en arrière ; plus de visiteurs masqués, plus de contrôle du Pass sanitaire à l’entrée, plus d’œillades craintives à son prochain de peur qu’il ne nous contamine. Un retour vers le passé et, espérons-le, vers le futur, bienvenu après plusieurs éditions du Simi marquées par l’incertitude de sa tenue et le stress inhérent au contexte sanitaire. Parenthèse refermée. « Immoweek » a installé son stand et son matériel afin de vous faire vivre cet événement via une série de podcasts que vous pourrez consulter sur notre site internet. Telamon, Union Investment, Epamarne, P3 Logistic, Prologis, Altarea, Icade… Autant d’acteurs-clés de l’immobilier dont les représentant viendront présenter la stratégie ainsi que les objectifs à notre micro. Sans oublier les tables rondes atour de thèmes marquants tels que le recyclage urbain ou le Plan Bâtiment Durable… Espérons que ce rendez-vous marquant de l’immobilier sera l’occasion d’une émulation mutuelle entre les acteurs, d’où émergeront des idées innovantes pour le secteur. Bon salon à toutes et tous !

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine