Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Chute des transactions et, pourtant, progression...

Chute des transactions et, pourtant, progression des prix selon LPI SeLoger

ActualitésLogement

le 25 Mai 2020

C’est une vraie dégringolade (inévitable) du nombre des transactions en mars et avril que constate, dans son dernier baromètre, l’observatoire LPI Seloger.

Sans surprise, le confinement a mis l’activité à l’arrêt pendant ce temps suspendu, ce qui s’est traduit par une baisse de 50 % du nombre des compromis signés en mars (versus mars 2019) et à une chute de 82,2 % des promesses de vente signées en avril (en glissement annuel).

Aujourd’hui, l’activité reprend peu à peu, grâce à la digitalisation et à la possibilité pour les acheteurs d’effectuer des visites en ligne. Cette baisse très significative des transactions ne s’est pas, pour autant, accompagnée d’une baisse des prix : les vendeurs n’ont, en aucun cas, « bradé » leur logement même si le nombre des biens mis en ligne sur les sites des réseaux ou sites d’annonces est, lui aussi, en net recul.

Des acheteurs au profil bien différent

Le resserrement des conditions d’accès au crédit, aux dépens des ménages modestes ou dotés d’un apport faible explique en partie cette progression des prix : « les ménages qui réalisent les achats les moins onéreux (prix au m2 ou prix du lot) ont quitté le marché proportionnellement plus que les autres, renforçant mécaniquement le déplacement de la courbe des prix vers le haut » explique l’observatoire. « Et la chute de l’activité, qui est synonyme de raréfaction de l’offre, alimente les tensions sur les prix dans un contexte de pénurie ».

Des prix qui progressent un peu partout

Dans l’ancien, la hausse des prix s’est ainsi poursuivie. Et, constate Michel Mouillart qui dirige les travaux de cet observatoire, « les prix n’ont reculé en avril que dans 5 % des villes de plus de 100 000 habitants : cela était le cas pour 8 % de ces villes en mars et 12 % en janvier et en février ». En avril 2020, les prix signés (mesurés en niveau annuel glissant) ont, ainsi, augmenté de 5,2 % sur un an, contre + 3,6 % il y a un an à la même époque.

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement