Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le Choix Immoweek : l’artiste Guillaume...

Le Choix Immoweek : l’artiste Guillaume Bottazzi réalise deux oeuvres « monumentales » pour BNP Paribas RE

ActualitésLogement

le 05 Juil 2022

BNP Paribas Real Estate commande pour sa résidence « Confidence 6e », actuellement en cours de construction, deux œuvres de 3 mètres de haut au célèbre artiste Guillaume Bottazzi. Ces nouveaux logements sont situés à Marseille (13), rue du Docteur François Morucci, non loin de Notre-Dame-de-la-Garde. Sur ce site, l’artiste marquera les deux entrées cathédrales de la résidence en intégrant ses œuvres.

En cours de réalisation par les équipes promotion de BNP Paribas Real Estate, « Confidence 6e » est une résidence de 45 logements composée avec une partie réhabilitée et une partie neuve dont l’architecture, sobre et élégante, s’inscrit parfaitement dans l’environnement marseillais. Tout proche de la « Bonne mère » de Marseille, elle propose des appartements allant du studio à l’appartement familial de 4 pièces, avec terrasses loggias, ainsi que des espaces extérieurs végétalisés.

A travers cette initiative, BNP Paribas Real Estate souhaite promouvoir l’art auprès du plus grand nombre. Avec cette installation signée Guillaume Bottazzi, les habitants de la résidence seront immergés dans « un univers poétique et enchanteur, une ode à la joie de vivre ». L’artiste a réalisé plus de 100 œuvres environnementales en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, dont plusieurs d’entre-elles se trouvent au sein de la cité phocéenne.

Ses œuvres, caractérisées d’écologiques, sont réalisées avec des émaux, un matériau naturel composé de minéraux réduits en poudre. Les différents minéraux qui composent l’émail sont, par exemple, la silice, le feldspath, le kaolin, les oxydes métalliques, le titane, le carbonate de cuivre, le cobalt, l’oxyde de fer, le manganèse et l’étain.

L’intégration de ces œuvres dans la résidence « Confidence 6e » s’inscrit dans la démarche RSE de BNP Paribas Real Estate qui a pour objectif de construire ses bâtiments de manière durable, en passant par le choix des matériaux, la manière dont les immeubles sont conçus, mais aussi par la prise en compte du bien-être des habitants. L’opération témoigne également de l’engagement pris en 2015 par BNP Paribas Real Estate avec la signature de la charte « 1 immeuble 1 œuvre », qui consiste en l’installation dans les programmes de bureaux ou logements, d’œuvres d’artistes contemporains afin de promouvoir l’art auprès du plus grand nombre.

Maxime Zivanovic

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine