Chargement

Lauréat dans la catégorie « Programme Innovant » aux « Pierres d’Or » 2020 pour « Arboretum », François Leclercq, architecte urbaniste, est l’invité d’« Immoweek » dans le cadre de sa série « Grand Entretien ».

Avec Laurent Girometti, directeur général d’Epamarne/Epafrance, François Leclercq a remis, à la demande du ministère du Logement, un rapport sur la qualité de l’habitat. Dans cet entretien, l’architecte urbaniste évoque également ce que les différents confinements ont changé, pour les Français, dans la perception de leur logement…

le 20 septembre 2021

Lauréat dans la catégorie « Programme Innovant » aux « Pierres d’Or » 2020 pour « Arboretum », François Leclercq, architecte urbaniste, est l’invité d’« Immoweek » dans le cadre de sa série « Grand Entretien ».

Avec Laurent Girometti, directeur général d’Epamarne/Epafrance, François Leclercq a remis, à la demande du ministère du Logement, un rapport sur la qualité de l’habitat. Dans cet entretien, l’architecte urbaniste évoque également ce que les différents confinements ont changé, pour les Français, dans la perception de leur logement…

podcasts

iPodcast avec François Leclercq (Leclercq Associés)

le 20 septembre 2021

Ce MIPIM 2021, qui s’est tenu les 7 et 8 septembre à Cannes, a une saveur un peu particulière. D’abord parce qu’il a rassemblé 5 000 participants au lieu de 30 000 en temps de non-Covid ; ensuite, parce que ce nombre restreint de présent et de l’avis d’un bon nombre de professionnels, cela a favorisé des échanges riches et de grande qualité et permis une réflexion sur l’avenir des villes, la place et le rôle du politique au sein de territoires quelque peu tourneboulés par la pandémie depuis 18 mois.

« Immoweek » s’est rendu à ce MIPIM et a interviewé bon nombre de pros, qu’ils soient issus de l’immobilier d’entreprise, de l’habitation ou encore du monde politique… Ils prouvent la diversité des intervenants et des acteurs du secteur.

Voici les iPodcasts réalisés par Catherine Bocquet et Erick Cala :

1 – Mickaël Nogal, député de la Haute-Garonne et président du Conseil National de l’Habitat
2 – Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine, avec Guillaume Poitrinal, président de Woodeum
3 – Eric Piolle, maire de Grenoble
4 – Quentin Brière, maire de Saint-Dizier (Haute-Marne)
5 – Eric Donnet : directeur général de Groupama Immobilier
6 –  Cédric Borel, directeur de l’Institut Français pour la Performance Energétique du Bâtiment, à propos du « booster du ré-emploi »
7 – Eric Cosserat, directeur général de Perial
8 – Chrystèle Villotte, directrice résidentiel et santé chez Cushman & Wakefield
9 – Jonas Ramuz, président de Quai 36.

le 15 septembre 2021

Ce MIPIM 2021, qui s’est tenu les 7 et 8 septembre à Cannes, a une saveur un peu particulière. D’abord parce qu’il a rassemblé 5 000 participants au lieu de 30 000 en temps de non-Covid ; ensuite, parce que ce nombre restreint de présent et de l’avis d’un bon nombre de professionnels, cela a favorisé des échanges riches et de grande qualité et permis une réflexion sur l’avenir des villes, la place et le rôle du politique au sein de territoires quelque peu tourneboulés par la pandémie depuis 18 mois.

« Immoweek » s’est rendu à ce MIPIM et a interviewé bon nombre de pros, qu’ils soient issus de l’immobilier d’entreprise, de l’habitation ou encore du monde politique… Ils prouvent la diversité des intervenants et des acteurs du secteur.

Voici les iPodcasts réalisés par Catherine Bocquet et Erick Cala :

1 – Mickaël Nogal, député de la Haute-Garonne et président du Conseil National de l’Habitat
2 – Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine, avec Guillaume Poitrinal, président de Woodeum
3 – Eric Piolle, maire de Grenoble
4 – Quentin Brière, maire de Saint-Dizier (Haute-Marne)
5 – Eric Donnet : directeur général de Groupama Immobilier
6 –  Cédric Borel, directeur de l’Institut Français pour la Performance Energétique du Bâtiment, à propos du « booster du ré-emploi »
7 – Eric Cosserat, directeur général de Perial
8 – Chrystèle Villotte, directrice résidentiel et santé chez Cushman & Wakefield
9 – Jonas Ramuz, président de Quai 36.

podcasts

iPodcasts : le MIPIM 2021 en 10 interviews

le 15 septembre 2021

C’est au tout nouveau président de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers), Pascal Boulanger, qu’ « Immoweek » tend son micro, pour l’une de ses premières interviews qui entre dans le cadre de notre rendez-vous hebdomadaire des « Grands Entretiens ».

Egalement président fondateur du groupe Boulanger, qui emploie 6 000 personnes, Pascal Boulanger a un leitmotiv en sa qualité de président de la FPI : « faire comprendre aux maires qu’il est nécessaire, utile et noble de construire ». Il évoque également le créneau du neuf où il souligne un marché « en crise » et s’inquiète des prix si l’offre ne redémarre pas…

le 13 septembre 2021

C’est au tout nouveau président de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers), Pascal Boulanger, qu’ « Immoweek » tend son micro, pour l’une de ses premières interviews qui entre dans le cadre de notre rendez-vous hebdomadaire des « Grands Entretiens ».

Egalement président fondateur du groupe Boulanger, qui emploie 6 000 personnes, Pascal Boulanger a un leitmotiv en sa qualité de président de la FPI : « faire comprendre aux maires qu’il est nécessaire, utile et noble de construire ». Il évoque également le créneau du neuf où il souligne un marché « en crise » et s’inquiète des prix si l’offre ne redémarre pas…

podcasts

iPodcast avec Pascal Boulanger

le 13 septembre 2021

Nous ouvrons cette nouvelle saison des « Grands Entretiens » avec Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement ; Alain Rousset, président de la Région Nouvelle Aquitaine et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, tous trois présents aux Entretiens d’Inxauseta, initiés par Jean-Luc Berho, qui se sont tenus, fin août, à Bunus.

Pour la ministre du Logement, et à quelques mois des présidentielles, « le logement doit être au coeur des enjeux politiques ». Emmanuelle Wargon évoque l’enquête lancée par le gouvernement intitulée « Habiter la France de demain ». Le logement est d’abord, selon la ministre, « une belle et grande priorité » et souligne que, depuis 2017, ce sont 240 000 personnes qui ont trouvé un toit.

Le président de la Région Nouvelle Aquitaine met l’accent sur la politique territoriale à mener. Pour Alain Rousset, il faut plus de pouvoir décentralisé pour les régions, prendre le problème du logement par les besoins des concitoyens. Il balaie, par ailleurs, d’un revers de main la loi « Pinel ».

Quant à Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, son objectif est « d’arriver à produire du logement social dans le diffus », « reconstruire la ville sur la ville » et, par conséquent, décréter le zéro artificialisation des sols. Il estime que sa ville, pour mener une politique de construction ambitieuse a, notamment, un gros enjeu de réhabilitation et étudie la possibilité de remettre en location les logements vacants.

le 07 septembre 2021

Nous ouvrons cette nouvelle saison des « Grands Entretiens » avec Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement ; Alain Rousset, président de la Région Nouvelle Aquitaine et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, tous trois présents aux Entretiens d’Inxauseta, initiés par Jean-Luc Berho, qui se sont tenus, fin août, à Bunus.

Pour la ministre du Logement, et à quelques mois des présidentielles, « le logement doit être au coeur des enjeux politiques ». Emmanuelle Wargon évoque l’enquête lancée par le gouvernement intitulée « Habiter la France de demain ». Le logement est d’abord, selon la ministre, « une belle et grande priorité » et souligne que, depuis 2017, ce sont 240 000 personnes qui ont trouvé un toit.

Le président de la Région Nouvelle Aquitaine met l’accent sur la politique territoriale à mener. Pour Alain Rousset, il faut plus de pouvoir décentralisé pour les régions, prendre le problème du logement par les besoins des concitoyens. Il balaie, par ailleurs, d’un revers de main la loi « Pinel ».

Quant à Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, son objectif est « d’arriver à produire du logement social dans le diffus », « reconstruire la ville sur la ville » et, par conséquent, décréter le zéro artificialisation des sols. Il estime que sa ville, pour mener une politique de construction ambitieuse a, notamment, un gros enjeu de réhabilitation et étudie la possibilité de remettre en location les logements vacants.

podcasts

iPodcast avec Emmanuelle Wargon, Alain Rousset et Pierre Hurmic (Entretiens d’Inxauseta)

le 07 septembre 2021

le 12 juillet 2021

podcasts

iPodcast avec Jean-Luc Berho (Les Entretiens d’Inxauseta)

le 12 juillet 2021

Directeur général de IDF Investissements et Territoires, Olivier Pagezy est l’invité de Pascal Bonnefille, dans le cadre de son rendez-vous concernant la série « Construire le Grand Paris », avec le soutien de Sogeprom.

IDF Investissements et Territoires est une foncière parapublique, créée en juillet 2020, à l’initiative de la présidente du Conseil Régional Ile-de-France, Valérie Pécresse, en partenariat avec la Caisse des Dépôts, la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France, la Caisse d’Epargne Ile-de-France et le Crédit Mutuel Arkéa. Il s’agit là d’un investisseur complémentaire du marché sur des locaux d’activités, qui s’inscrit pleinement dans l’écosystème du Grand Paris.

le 06 juillet 2021

Directeur général de IDF Investissements et Territoires, Olivier Pagezy est l’invité de Pascal Bonnefille, dans le cadre de son rendez-vous concernant la série « Construire le Grand Paris », avec le soutien de Sogeprom.

IDF Investissements et Territoires est une foncière parapublique, créée en juillet 2020, à l’initiative de la présidente du Conseil Régional Ile-de-France, Valérie Pécresse, en partenariat avec la Caisse des Dépôts, la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France, la Caisse d’Epargne Ile-de-France et le Crédit Mutuel Arkéa. Il s’agit là d’un investisseur complémentaire du marché sur des locaux d’activités, qui s’inscrit pleinement dans l’écosystème du Grand Paris.

podcasts

« Construire le Grand Paris » avec Olivier Pagezy (IDF Investissements et Territoires)

le 06 juillet 2021

Président du groupe Panhard, Christophe Bouthors est l’invité d’« Immoweek » dans le cadre de son rendez-vous hebdomadaire des « Grands Entretiens ». Logement, logistique, bureaux et parcs d’activités, Panhard est présent sur tous les fronts.

Société de gestion de portefeuille, le Groupe Panhard conçoit et met en œuvre des stratégies immobilières, financières et juridiques « visant à optimiser le couple rendement/risque de l’investissement en cohérence avec le profil de chacun de [nos] clients : « core », « core + », « value add » ou opportuniste. »

le 05 juillet 2021

Président du groupe Panhard, Christophe Bouthors est l’invité d’« Immoweek » dans le cadre de son rendez-vous hebdomadaire des « Grands Entretiens ». Logement, logistique, bureaux et parcs d’activités, Panhard est présent sur tous les fronts.

Société de gestion de portefeuille, le Groupe Panhard conçoit et met en œuvre des stratégies immobilières, financières et juridiques « visant à optimiser le couple rendement/risque de l’investissement en cohérence avec le profil de chacun de [nos] clients : « core », « core + », « value add » ou opportuniste. »

podcasts

iPodcast avec Christophe Bouthors (Panhard)

le 05 juillet 2021

Poursuite de la découverte du plus haut programme en bois béton de France, « Hypérion », à Bordeaux (33), dans le quartier de l’Armagnac. Après l’architecte Jean-Paul Viguier, qui a imaginé cette tour, rencontre avec Hervé Lapastoure, directeur région Nouvelle Aquitaine chez Eiffage Immobilier et Alexandre Villatte, directeur général adjoint  de l’Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux Euratlantique.

Description des enjeux, du contexte et détails sur ce projet…

le 28 juin 2021

Poursuite de la découverte du plus haut programme en bois béton de France, « Hypérion », à Bordeaux (33), dans le quartier de l’Armagnac. Après l’architecte Jean-Paul Viguier, qui a imaginé cette tour, rencontre avec Hervé Lapastoure, directeur région Nouvelle Aquitaine chez Eiffage Immobilier et Alexandre Villatte, directeur général adjoint  de l’Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux Euratlantique.

Description des enjeux, du contexte et détails sur ce projet…

podcasts

iPodcast avec Hervé Lapastoure (Eiffage Immobilier) et Alexandre Villatte (Bordeaux Euratlantique)

le 28 juin 2021

Elle a été tour à tour ministre, secrétaire d’État, députée nationale, députée européenne, sénatrice, conseillère régionale, maire, adjointe au maire et, première femme à occuper le marocain de ministre du Logement. Marie-Noëlle Lienemann est l’invitée de Pascal Bonnefille pour « Ma vie de ministre du Logement », en partenariat avec Gecina.

Marie-Noëlle Lienemann a été ministre déléguée au Logement et au Cadre de vie d’avril 1992 à mars 1993, dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, sous la présidence de François Mitterrand, puis secrétaire d’Etat au Logement de mars 2001 à mai 2002 dans le gouvernement de Lionel Jospin, sous la présidence de Jacques Chirac.

Sénatrice de Paris depuis 2011 et présidente de la Fédération des Coop’HLM, Marie-Noëlle Lienemann est une femme passionnée, déterminée et de caractère. Dans ce podcast, elle raconte, de son enfance à aujourd’hui, ce qui l’a toujours motivée, fait avancer, touchée et, parfois, poussée à des « coups de gueule »…

le 22 juin 2021

Elle a été tour à tour ministre, secrétaire d’État, députée nationale, députée européenne, sénatrice, conseillère régionale, maire, adjointe au maire et, première femme à occuper le marocain de ministre du Logement. Marie-Noëlle Lienemann est l’invitée de Pascal Bonnefille pour « Ma vie de ministre du Logement », en partenariat avec Gecina.

Marie-Noëlle Lienemann a été ministre déléguée au Logement et au Cadre de vie d’avril 1992 à mars 1993, dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, sous la présidence de François Mitterrand, puis secrétaire d’Etat au Logement de mars 2001 à mai 2002 dans le gouvernement de Lionel Jospin, sous la présidence de Jacques Chirac.

Sénatrice de Paris depuis 2011 et présidente de la Fédération des Coop’HLM, Marie-Noëlle Lienemann est une femme passionnée, déterminée et de caractère. Dans ce podcast, elle raconte, de son enfance à aujourd’hui, ce qui l’a toujours motivée, fait avancer, touchée et, parfois, poussée à des « coups de gueule »…

podcasts

« Ma vie de ministre du Logement » avec Marie-Noëlle Lienemann

le 22 juin 2021

Jean-Paul Viguier dit en plaisantant qu’il a été l’architecte du plus haut bâtiment en bois du monde pendant… cinq minutes, avant qu’un autre, en Norvège, n’aille encore plus haut que les 55 mètres d’« Hypérion ». Rencontre avec l’architecte, au 16ème étage de la tour bordelaise réalisée par Eiffage Immobilier.

Un projet né, il y a cinq ans, après que le promoteur a emporté le concours lancé par Bordeaux Euratlantique. En route donc, grâce à cet iPodcast « Grand entretien »,  pour la capitale de la Nouvelle Aquitaine.

le 22 juin 2021

Jean-Paul Viguier dit en plaisantant qu’il a été l’architecte du plus haut bâtiment en bois du monde pendant… cinq minutes, avant qu’un autre, en Norvège, n’aille encore plus haut que les 55 mètres d’« Hypérion ». Rencontre avec l’architecte, au 16ème étage de la tour bordelaise réalisée par Eiffage Immobilier.

Un projet né, il y a cinq ans, après que le promoteur a emporté le concours lancé par Bordeaux Euratlantique. En route donc, grâce à cet iPodcast « Grand entretien »,  pour la capitale de la Nouvelle Aquitaine.

podcasts

iPodcast avec Jean-Paul Viguier (VIGUIER)

le 22 juin 2021

Pour ce nouvel épisode de l’émission « Grand Entretien », rencontre avec Sylvain Bogeat, cofondateur de Vestack, entreprise qui conçoit et construit des bâtiments en matériaux biosourcés sous forme de modules assemblés hors-site.

La construction hors site, dite aussi construction modulaire, encore peu usitée en France, devrait, selon les prévisions du cabinet McKinsey, atteindre 20 % de la construction mondiale d’ici 2030. Les Etats-Unis ou le Canada sont précurseurs en la matière, mais la France dispose d’atouts et d’entreprises prêtes à se positionner sur ce marché et à bâtir une vraie filière industrielle créatrice d’emploi, au service du logement.

le 14 juin 2021

Pour ce nouvel épisode de l’émission « Grand Entretien », rencontre avec Sylvain Bogeat, cofondateur de Vestack, entreprise qui conçoit et construit des bâtiments en matériaux biosourcés sous forme de modules assemblés hors-site.

La construction hors site, dite aussi construction modulaire, encore peu usitée en France, devrait, selon les prévisions du cabinet McKinsey, atteindre 20 % de la construction mondiale d’ici 2030. Les Etats-Unis ou le Canada sont précurseurs en la matière, mais la France dispose d’atouts et d’entreprises prêtes à se positionner sur ce marché et à bâtir une vraie filière industrielle créatrice d’emploi, au service du logement.

podcasts

iPodcast avec Sylvain Bogeat (Vestack)

le 14 juin 2021

Le Groupe Verrecchia est, depuis 30 ans, un expert de la construction en pierre de taille massive porteuse. Il s’agit là d’un matériau de construction de premier rang. Au micro d’ « Immoweek », son président, Marc Verrecchia, qui se positionne sur des résidences haut de gamme et des logements personnalisables.

La production annuelle du promoteur est d’environ 1 000 logements autour de Paris et dans les régions situées entre Nice et Bordeaux.

« Issue directement du milieu naturel, la pierre de taille ne subit aucune modification. Elle est façonnée ou redimensionnée pour être utilisée en construction. Elle est prête à l’emploi et génère très peu de déchets sur les chantiers. Sa capacité de réemploi lui permet de s’inscrire dans une dynamique d’économie circulaire ».

« Les Carrières Violet de Nogent-sur-Oise et Verrecchia sont liées par un partenariat historique né en 1963. Toutes les résidences Verrecchia d’Ile-de-France sont ainsi érigées à partir d’une pierre extraite à moins de 50 kilomètres de Paris. Afin de garantir la meilleure qualité de construction, Verrecchia utilise la pierre issue du banc royal ».

Pour en savoir beaucoup plus sur ce promoteur « différent », écoutez ce podcast.

le 07 juin 2021

Le Groupe Verrecchia est, depuis 30 ans, un expert de la construction en pierre de taille massive porteuse. Il s’agit là d’un matériau de construction de premier rang. Au micro d’ « Immoweek », son président, Marc Verrecchia, qui se positionne sur des résidences haut de gamme et des logements personnalisables.

La production annuelle du promoteur est d’environ 1 000 logements autour de Paris et dans les régions situées entre Nice et Bordeaux.

« Issue directement du milieu naturel, la pierre de taille ne subit aucune modification. Elle est façonnée ou redimensionnée pour être utilisée en construction. Elle est prête à l’emploi et génère très peu de déchets sur les chantiers. Sa capacité de réemploi lui permet de s’inscrire dans une dynamique d’économie circulaire ».

« Les Carrières Violet de Nogent-sur-Oise et Verrecchia sont liées par un partenariat historique né en 1963. Toutes les résidences Verrecchia d’Ile-de-France sont ainsi érigées à partir d’une pierre extraite à moins de 50 kilomètres de Paris. Afin de garantir la meilleure qualité de construction, Verrecchia utilise la pierre issue du banc royal ».

Pour en savoir beaucoup plus sur ce promoteur « différent », écoutez ce podcast.

podcasts

iPodcast avec Marc Verrecchia (Groupe Verrecchia)

le 07 juin 2021

Chargement

Édito
par Thierry Mouthiez

le 20/09/2021

Bureaux en régions : des signes encourageants…

Les marchés tertiaires régionaux semblent plutôt bien évoluer.

S’agissant du premier d’entre eux, en l’occurrence celui de Lyon, une récente étude signée Brice Robert Arthur Loyd met en avant une demande placée à fin juin de 126 523 m2, en hausse de 34 % par rapport au 1er semestre 2020, cependant « à relativiser puisqu’un mega deal de plus de 28 000 m2, signé par l’EM Lyon, a été comptabilisé à Gerland ». Il n’empêche que le nombre de transactions est également en hausse de 34 % à 246 et que le loyer « prime » atteint 340 euros (HT, HC) du mètre carré, contre 320 euros (HT, HC) du mètre carré au 1er semestre 2020. « Sur le terrain, nous constatons que les entreprises ont le souhait d’aller de l’avant et de concrétiser leur projet immobilier, tout en ayant pleinement conscience qu’elles devront adapter leur consommation de mètres carrés à l’émergence des nouvelles façons de penser le « bureau » : télétravail, « desk sharing »… » souligne Jonathan Garcia. Le consultant associé ajoute : « les mesures d’accompagnement proposées par les bailleurs sont également revues : durée d’engagement adaptée, possibilité de restitution de surface par anticipation, franchise de loyer… Ces mesures adaptées au contexte actuel permettent de maintenir l’équilibre des valeurs »…

Plus généralement, « le marché des bureaux en régions montre des signes encourageants de reprise dans un contexte de crise sanitaire » affirme BNP Paribas Real Estate, faisant valoir un volume de 730 000 m2 placés dans ce créneau du marché tertiaire au cours du 1er semestre, en hausse de 35 % par rapport au 1er semestre de l’année dernière. Un volume qui « est même supérieur au niveau enregistré en 2016, par exemple, et affiche une progression de 6 % en comparaison à la moyenne sur dix ans » précise Jean-Laurent de La Prade, directeur général adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction France, en charge du pôle régions.

Pour ce qui concerne les principales tendances de ce marché, « les transactions dans le neuf tirent leur épingle du jeu avec une progression de 45 % », sachant que le seconde main reste majoritaire et représente plus de la moitié des transactions, « avec une croissance de 29 % par rapport au 1er semestre 2020 ». Par ailleurs, « les transactions de grandes surfaces (supérieures à 5 000 m²) sont de retour sur un marché dominé dernièrement par les petites et moyennes surfaces » précise BNP Paribas Real Estate, soulignant qu’« avec près de 107 000 m² placés, le volume de transactions de grandes surfaces enregistre une hausse significative de 38 % par rapport au 1er semestre 2020 »… Si Lyon reste en tête des marchés tertiaires régionaux, « Lille se positionne en 2ème place avec 80 000 m² placés, soit une légère progression de près de 1 %. Aix/Marseille monte sur la troisième marche du podium avec un volume de transactions qui progresse de 10 %. De son côté, Nantes totalise près de 67 000 m² placés, soit une hausse significative de 74 %. Montpellier crée la surprise avec un volume de transactions presque trois fois plus élevé que l’an dernier passant devant Bordeaux (+32 %) et Toulouse (+46 %) ».

Quant aux perspectives, « pour la fin de l’année 2021, nous sommes plutôt confiants » affirme Jean-Laurent de La Prade. « D’une part, les indicateurs macro économiques en régions sont très bien orientés et surperforment l’Ile-de-France, notamment sur l’Arc Atlantique, la région Rhône-Alpes et le bassin méditerranéen. D’autre part, la demande exprimée auprès de nos équipes a augmenté de 22 % en volume et de 43 % en nombre par rapport au 1er semestre 2020. Enfin, les régions représentent une vraie alternative pour les salariés qui privilégient de plus en plus un bon équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle et pour les entreprises qui y trouvent des loyers plus attractifs ». Au final, « nous anticipons un atterrissage autour de 1,55 million de mètres carrés d’ici fin 2021, soit légèrement en-dessous de la moyenne des cinq dernières années qui s’élève à 1,65 million de mètres carrés »…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine