Chargement

Jeudi 6 Juin 2019

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le choix Immoweek

Le « clasico » Paris-Londres, sur le ring du logement

En ce jour de commémorations de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, il est bon de rappeler que la fin de ce conflit a pu permettre de créer l’Europe. Et sur ce bon Vieux Continent, il est un match auquel nous…

Bureaux

Icade en passe de vendre "Crystal Park", à Neuilly-sur-Seine, pour 691 millions d'euros

Icade a signé, avec un investisseur sud-coréen de premier rang (conseillé par…

Covivio : l'immeuble "Iro", à Châtillon, labellisé WiredScore "Gold"

Covivio a reçu de « l’expert mondial de la connectivité des immeubles de…

Chronique

L’accessibilité des bâtiments d’habitation collectifs neufs : de nouvelles règles à compter du 1er octobre 2019

Ce sont des dispositions qui ont fait beaucoup parler au moment de leur parution sur lequel se sont penchés, pour cette chronique, Amélie Dadon et Olivier Guitton, tous deux avocats au sein du…

Logement

Encadrement des loyers à Paris : le Conseil d'Etat dit oui

Dans un tweet, le ministre du Logement et de la Ville, Julien Denormandie a indiqué que le…

Edito

Marchons, marchons

La crise de la cinquantaine n’épargne personne. Pas même les centres commerciaux. Apparus en France il y a cinq décennies, à la périphérie de ce qu’on appelait alors les métropoles d’équilibre, les…

Green & Innovations

Grand Prix Essec de la Ville Solidaire et de l'Immobilier Responsable : retour en images

Retour en images sur le Grand Prix Essec de la Ville Solidaire et de l’Immobilier Responsable qui s’est déroulé le 3 juin dernier, à l’Hôtel de Ville de Paris, en présence de…

Territoires

La Banque des Territoires dresse son bilan

Il y a un an, la Banque des Territoires était lancée en grande pompe par Eric Lombard, directeur général de…

Commerces

Sopic Nord et Sopic Ouest se réunissent dans Hurban

Les acteurs de l’immobilier commercial Sopic Nord et Sopic Ouest se…

Parcours

Muriel Aubry et Virginie Bonduelle nommées chez Icade

Muriel Aubry et Virginie Bonduelle sont respectivement nommées, chez Icade, directeur…

Vigie Palladio : six nouveaux membres

Six nouveaux membres rejoignent la « Vigie Palladio », créée en 2018 par la Fondation…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Brice Lefranc

le 23/07/2019

Eloge de la méthode

Attention, ceci n’est pas un éditorial classique, mais un éloge de la méthode. Celle adoptée par trois entrepreneurs (deux au départ, plus un qui les rejoint) qui n’avaient plus rien à prouver dans leurs domaines d’excellence, pour prendre le pouvoir dans une filière qui n’était pas la leur, celle du bois construction. Soit précisément l’acquisition récente de 50 % de Woodeum Résidentiel par Altarea Cogedim ou le plus récent épisode d’une révolution qu’« Immoweek » vous fait suivre depuis ses débuts.

Il y a quatre ans, en effet, Guillaume Poitrinal, ex-plus jeune patron du Cac 40 chez Unibail-Rodamco d’une part, et Philippe Zivkovic, promoteur émérite, après quinze ans à la tête de BNP Paribas Real Estate, s’associaient pour développer la PME Woodeum et promouvoir le bois massif dans l’immobilier, en important d’Europe du Nord le Cross Laminated Timber ou CLT, solution constructive quasiment absente de France bien que mise au point au lendemain de la guerre à Nancy par l’équipe du génial ingénieur autodidacte Jean Prouvé, mais refusée par l’orthodoxie architecturale et réglementaire du tout béton dans la reconstruction : soit un come-back home discret après un long détour par l’Autriche qui déposa le premier brevet, puis l’Allemagne et les pays scandinaves. Le CLT revient chez nous et s’impose désormais comme une véritable innovation-rupture. Sa production industrielle commence tout juste en France, avec des essences domestiques. Il n’est jamais trop tard.

Le premier chantier de Woodeum, un village commercial à Aubergenville, dans les Yvelines, fut commandé en 2015 par Altarea Cogedim et son président fondateur Alain Taravella.

Quatre ans plus tard, ce même président et son groupe multi métiers (résidentiel, bureaux, commerce, logistique, hôtellerie) acquièrent 50 % de Woodeum Résidentiel, filiale conséquemment valorisée à 100 millions d’euros, d’un groupe Woodeum conservant en propre ses autres métiers. Ce n’est pas encore une Licorne, mais ce partenariat lui donne les moyens de son ambition, notamment 50 millions d’apports supplémentaires en compte-courant. Woodeum Residentiel devrait livrer 700 logements 100 % bois cette année (Altarea, de son côté, en aura livré 12 000 à la fin révolue de 2019, mais en matériaux traditionnels) et, progressivement, arriver à tripler ce nombre avant trois ans. Une création de valeur inédite dans la filière bois.

Ce faisant, Altarea ne fait pas qu’ajouter du bois à son offre de produits immobiliers déjà conséquente, une page de plus dans son catalogue, elle s’adjoint une marque. L’exploit de Guillaume Poitrinal et de Philippe Zivkovic est bien d’avoir construit une marque forte, aux traits d’image extrêmement positifs (innovation, environnement, qualité) en seulement quatre ans ; celui d’Alain Taravella est de ne pas se contenter d’augmenter le chiffre d’affaires par croissance externe du groupe qu’il préside, mais de respecter un marketing qui n’est pas le sien. Altarea, premier-client-premier-servi, était aux premières loges pendant ces quatre années pour observer Woodeum, nouvel entrant dans la filière bois, startup au pays des grands groupes, déployer l’argumentaire de la séquestration du carbone par la forêt, de l’étanchéité des parois de bois, de la rapidité conjuguée à la propreté des chantiers de la filière « sèche » grâce au levage facile en ville des grands voiles de bois massif fabriqués hors-site et livrés sans poussière, sans parler d’une fin de vie facilitée par le recyclage intégral. Le discernement de Woodeum et le coup d’avance qu’il a acquis, puis aujourd’hui le partenariat ambitieux d’Altarea risquent bien de transformer le triptyque historique « délai-qualité-prix », paradigme universel et que l’on croyait intemporel, en celui de « carbone-performance-métropole ». Et de quelle façon !

Portrait

Chargement