Chargement

Lundi 20 Janvier 2020

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le Choix Immoweek

Klépierre convaincu par le BREEAM In-Use

On le voit bien : la certification est devenue le sésame recherché dans n’importe quel projet tertiaire, sans lequel celui-ci ne peut se respecter et être respecté ; et parmi ces feux verts tant attendus, le…

Bureaux

JPMorgan Chase achète un nouvel immeuble à Paris pour s'y étendre

La banque américaine JPMorgan Chase, qui se prépare depuis deux ans à transférer une partie…

AEW Ciloger achète "Helios", à Massy

AEW Ciloger a acquis, en indivision pour le compte de plusieurs fonds grand-public…

Lyon 6ème : Aviva Investors achète "Le Lugdunum"

Aviva Investors a acquis, pour le compte de l’un de ses mandants et auprès du groupe Unofi…

Saint-Herblain : RCA achète, auprès de Galeo, "Novawest"

RCA a acquis, en Vefa, auprès de Galeo et avec le concours de Blot Immobilier, la totalité du…

BNP Paribas REIM achète "The Hype" à Bruxelles

BNP Paribas REIM France achète, pour le compte de son OPCI grand public BNP Paribas…

Interview

Arnaud Perrollaz (AP Conseil) : « après le 78, le 92 et le 94 »…

Création d’un pôle « capital markets », d’un pôle gestion, développement sur les secteurs des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, recrutements… Décidément, la société AP Conseil, spécialisée depuis près de…

Logement

Ficher les locataires mauvais payeurs : Julien Denormandie "n'approuve pas" et il n'est pas le seul

La Fédération Nationale de l’Immobilier (Fnaim) travaille à la création d’un fichier national des locataires mauvais payeurs qui serait…

Patrick Liébus (Capeb) : "l’année 2020 devrait enregistrer une croissance faible, d’environ 0,5 %"

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) constate, au…

Sans plafonnement, les loyers parisiens ont plus augmenté, selon l'Olap

Les loyers privés parisiens ont augmenté de manière plus marquée en 2018, année…

Edito

Investissement : vers la poursuite de la croissance des valeurs…

« 2019 a été une excellente année pour le marché de l’investissement, avec un volume approchant les 40 milliards d’euros placés en immobilier non résidentiel dans l’Hexagone, positionnant la France en…

Green & Innovations

Le département de la Manche, 138ème signataire de la Charte du Plan Bâtiment Durable

Afin de renforcer son action en matière…

Aventim signe un partenariat avec Carbon Forest

Aventim a noué un partenariat avec Carbon Forest, présenté comme « spécialiste de la gestion…

Hôtellerie

MyHotels et Extendam achètent murs et fonds du Ibis Styles Paris - Mairie de Montreuil

Le groupe MyHotels a acquis, aux côtés d’Extendam, les murs et fonds de commerce de l’Ibis Styles Paris – Mairie de Montreuil au…

Top 10 Immoweek

Le top 10 des infos les plus lues de la semaine

Interviews, dossier spécial « Chicago », édito, actualités bureaux, logement, territoires… Quelles ont été les infos les plus lues du 12 au 19 janvier 2020 ? Immoweek vous dévoile le top 10 !

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Thierry Mouthiez

le 28/02/2020

Bureaux : vers 2,75 % pour le « prime »…

« Un environnement de faibles taux d’intérêt et de financement facile », venant s’ajouter à « l’instabilité internationale qui pèse sur le commerce extérieur » (d’autant plus actuellement avec le coronavirus et ses conséquences en Bourse, ndlr…), « devrait inciter les investisseurs à pondérer davantage leurs prises de risque par des placements jugés sécurisés, mais offrant le plus de rentabilité possible.

Une telle situation est traditionnellement favorable aux placements immobiliers, dont la quote-part dans les portefeuilles des grands investisseurs devrait, ainsi, continuer de croître » affirme Savills à propos de l’’évolution du marché de l’investissement dans une récente étude ad-hoc. Surtout, « dans cet environnement, la France est susceptible de continuer à jouer de son attrait retrouvé, notamment grâce à sa stabilité économique et institutionnelle. Son marché immobilier devrait donc rester l’une des destinations privilégiées des investisseurs internationaux en Europe ». Savills fait valoir que « c’est particulièrement le cas pour les Allemands : désormais sous-exposés en France, ils continueront à chercher à y accroître leur présence. Les fonds « value ad » et opportunistes, souvent d’origine anglo-saxonne, sont attirés par le manque d’offre, la résilience du marché locatif et le potentiel de réversion de l’immobilier français : ils resteront donc à la recherche d’opportunités. Mais cet intérêt pour le marché hexagonal gagne également des acteurs plus inhabituels, comme l’a démontré la percée des fonds coréens en 2019. Tout conduit à penser que de nouveaux entrants, au-delà des institutionnels coréens désormais largement exposés, devraient continuer de chercher à se créer une place »… En intégrant « la forte reprise de la levée de fonds des SCPI et des OPCI français », Savills estime que « le marché français devrait se maintenir à des niveaux historiquement élevés en 2020, probablement proches de 38 milliards d’euros. Les premières semaines de 2020 étayent cette prévision, animées qu’elles sont par le bouclage de transactions majeures dont la conclusion est attendue avant la fin du premier semestre »…

Cependant, un tel environnement « ne sera pas sans conséquences sur les rendements, ni sur leur structure ». Et Savills de conclure : « l’écart entre les rendements immobilier et obligataire se maintenant à des niveaux très favorables au secteur immobilier, la reprise de la compression des taux « prime » observée au deuxième semestre 2019 devrait se poursuivre. Elle est même susceptible de gagner des marchés autres que le QCA et les secteurs les plus établis pour favoriser un écrasement supplémentaire de l’architecture géographique des taux. L’ampleur de cette compression dépendra largement de la tenue des taux obligataires, ainsi que de l’environnement bancaire et monétaire. Pour l’heure, il paraît raisonnable de n’anticiper qu’une baisse modérée (de l’ordre de 25 points de base), avec des taux « prime » s’approchant de 2,75 % pour les actifs bureaux, de 4 % pour l’industriel et de 4,75 % pour les centres commerciaux »…

Portrait

Chargement