Chargement

Vendredi 3 Avril 2020

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Edition spéciale

Immoweek publiera les décisions, les actions, les analyses, les réactions des professionnels du secteur, tout au long de la crise qui frappe le pays.

SPECIAL COVID-19

Le ministère du Logement ouvre 7 600 places d'hôtel supplémentaires pour les SDF

L’Etat a annoncé les chiffres de sa mobilisation en faveur des plus démunis : plus de…

Welkeys mobilise ses biens immobiliers pour le personnel de santé

Le spécialiste en gestion et en conciergerie Welkeys a décidé de mobiliser, avec l’accord de ses…

Covid-19 : le Mouvement HLM commande 3,5 millions de masques de protection

L’Union sociale pour l’habitat, la Fédération des Entreprises sociales pour l’habitat, la Fédération…

Un collectif d'acteurs du bâtiment se mobilise pour le déploiement rapide d'hôpitaux de campagne

« La pandémie en cours du Covid-19 a notamment révélé, dans le cadre de cette…

Le gouvernement demande aux préfets de "veiller à la reprise et poursuite des chantiers"

Le gouvernement valide les préconisations sanitaires proposées par les entreprises du…

L'Agence de Cushman & Wakefield déploie une "hotline coronavirus" pour ses clients

Le département Agence de Cushman & Wakefield a mis en place un dispositif de soutien…

Christian Jacob appelle à vite installer les conseils municipaux élus pour "redémarrer l'économie"

Le président des Républicains (LR) Christian Jacob a appelé à installer « rapidement »…

La Fnaim met en garde : "3 000 agences pourraient disparaître"...

Dans un « sondage express » réalisé auprès de plus de 2 000 professionnels adhérents, la Fnaim prévient que « 3 000 agences…

Chronique

Pascaline Déchelette-Tolot & Valérie Hardouin (LPA-CGR) : « les impacts du Covid-19 et de l’état d’urgence sanitaire sur la vie des copropriétés »

Dans le contexte de l’épidémie du Covid-19 et de l’état d’urgence sanitaire, de nombreuses copropriétés ont été contraintes de reporter la tenue de leurs assemblées générales annuelles, pourtant indispensables à leur…

En confinement avec...

Thomas Georgeon (Société de la Tour Eiffel)

Thomas Georgeon, directeur général de la Société de la Tour Eiffel, se prête au jeu de notre…

Laurent Girometti (EpaMarne-EpaFrance)

Rendez-vous, pour ce #EnConfinement, avec le directeur général d’EpaMarne-EpaFrance…

Interview

Philippe Morel (Dynamic Workplace) : « nous vivons un point d’inflexion énorme du secteur immobilier »

Confinement oblige, de nombreuses sociétés doivent s’adapter à de nouveaux outils, de nouvelles méthodes de travail afin de continuer leur activité. Ce passage, parfois à marche forcée, laissera…

Logement

Plateformes de location : l'avocat général de la CJUE tranche en faveur de la Ville de Paris

« Nous l’attendions, elles sont arrivées : les conclusions de l’avocat général de la Cour de…

Point de vue

Emmanuel Auboyneau (Amplegest) : Covid-19, stupeur et espoirs

Créée en 2007, Amplegest, société de gestion indépendante exerçant, pour une clientèle institutionnelle et privée, la gestion privée, la gestion d’actifs et le « family office », livre sous…

Finance & Bourse

SoftBank Group renonce à racheter pour 3 milliards de dollars d'actions WeWork

Le japonais SoftBank Group ne rachètera pas, pour 3 milliards de dollars d’actions, le groupe américain en difficulté WeWork…

Bureaux

GSE réalise un bâtiment tertiaire Bepos à Pessac

GSE inaugure un bâtiment de bureaux en ossature bois et à énergie positive de 2 500 m2 à…

Commerces

Cushman & Wakefield examine le commerce de détail en Chine

Alors que la Chine est sortie du confinement, l’Empire du Milieu devient un observatoire idéal pour avoir une…

In memoriam

Le Professeur Philippe Malinvaud est mort

L’Ajedim Assas nous fait part du décès, à l’âge de 85 ans, de son ancien directeur de Master, le professeur Philippe Malinvaud…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Thierry Mouthiez

le 25/05/2020

Commerce : le « core » dans tous ses états…

Le contexte dans lequel s’inscrit actuellement le commerce en général et les centres commerciaux en particulier amène, logiquement, à anticiper un moindre attrait de cette classe d’actifs auprès des investisseurs.

La plupart des conseils (comme certains institutionnels également) l’ont souligné dans leurs récentes analyses du marché de l’investissement. Mais toujours en distinguant le qualitatif. Ainsi, dernièrement, Savills parlait, dans une étude ad-hoc et à propos de perspective, d’« expectative pour le commerce et l’hôtellerie, dès lors qu’on sortira des segments « core » ».

Mais, actuellement, cette notion de « core » est parfois rendue plus flou, notamment s’agissant du segment particulier des centres commerciaux. En effet, en matière d’actifs « core », les grands ensembles bien placés, en font, sans aucun doute, partie. Néanmoins, dans ce contexte de crise sanitaire, ils ne sont donc pas tous traités à la même enseigne, suivant leur gabarit et leur situation géographique.

Un « paradoxe » pour l’Alliance du Commerce, le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) et la Fédération pour la Promotion du Commerce Spécialisé (Procos), que cette « décision de maintenir fermés certains centres commerciaux de plus de 40 000 m2, situés principalement en Ile-de-France et dans l’agglomération lyonnaise ». Et de souligner que cette catégorie de centres « est celle qui est la mieux équipée pour accueillir ses clients en toute sécurité, disposant des moyens techniques et humains pour ce faire » ou encore que « ces équipements et les commerces qui y sont implantés représentent un quart du chiffre d’affaires de la filière et jouent donc un rôle économique et social essentiel dans leurs territoires d’implantation ». Sans compter que « la coexistence de lieux de commerce ouverts et d’autres qui restent fermés conduit les clients à se déplacer pour leurs achats vers des lieux plus éloignés de leurs domiciles et, donc, à la concentration des flux »…

Ce qui a amené, le 19 mai dernier, le CNCC, associé à Procos et à l’Alliance du Commerce (première organisation professionnelle dans l’équipement de la personne) à appeler « le gouvernement à reconsidérer sa position en autorisant la réouverture, dès que possible, des centres commerciaux de plus de 40 000 m2 ».

La décision du tribunal administratif de Paris de suspendre, dans une ordonnance prise en référé le même jour, l’arrêté de fermeture du centre Beaugrenelle pourrait peut-être accélérer la décision, même s’il s’agit d’un centre dont la surface commerciale utile est inférieure à 40 000 m2…

Une décision d’autant plus importante que l’activité des centres commerciaux semble, en matière de reprise, sur la bonne voie. En tous cas, Eurocommercial, qui détient 11 actifs en France (dont Les Grands Hommes, à Bordeaux), mais tous d’une surface inférieure à 40 000 m2, « a pu ré-ouvrir l’ensemble de ses centres commerciaux le lundi 11 mai dernier ». Surtout, pour la foncière, le « bilan de la première semaine de reprise d’activité est positif et encourageant pour la suite » et fait valoir, entre autre, une « fréquentation globale équivalente à deux tiers de la fréquentation du lundi au samedi sur la même semaine en 2019 »…

De quoi redonner de l’attrait à ce segment de marché (à condition que tous les centres puissent être en activité) et peut-être faire cesser le massacre en Bourse de certains titres de grandes foncières spécialisées…

Portrait

Chargement