Chargement

Jeudi 21 Novembre 2019

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le Choix Immoweek

« Pierres d’Or » 2020 : et les nommés sont…

Le jury du Cercle Pierres d’Or, présidé par Marc-Antoine Jamet, s’est réuni ce 21 novembre matin pour un second tour de délibération qui a permis d’établir la liste définitive des cinq nommés retenus aux « Pierres d’Or » 2020. C’est, d’évidence notre…

Logement

Plus de privé dans le logement social ? "Je m'y suis toujours opposé" répond Julien Denormandie

Le gouvernement s’est distancé d’un rapport…

L'appel des maires en faveur de la fiscalité locale

Au lendemain de leur Congrès, les maires de France réitèrent leur demande concernant la fiscalité locale et en particulier la taxe d’habitation.

Plateau Urbain et l'association Aurore lancent un projet d'immeuble solidaire à Paris 8ème

Plateau Urbain et l’association Aurore sont…

Adomos achète un immeuble de 33 appartements à Bourges

Le groupe Adomos a conclu l’acquisition d’un immeuble de 33 appartements…

The Student Hotel lance deux projets à Paris et Toulouse

La société néerlandaise The Student Hotel (TSH) lance deux projets de constructions de…

Edito

Le résidentiel à la hausse dans toute l’Europe

Depuis quelques années, première nouvelle : le résidentiel rapporte et devient même un investissement recherché et de choix, dans un contexte de baisse des taux d’intérêt et de rendement de plus en plus juteux. Mais si le rapport de forces a…

Bureaux

Cushman & Wakefield boucle la vente de 6 877 m2 de locaux d'activités à Bordeaux

La SARL Tanesse a vendu, chemin d’Arcins, à Latresne (33), 36 cellules d’activités récemment livrées totalisant…

Territoires

Sadev94 attribue 4 lots à Spirit Immobilier dans la Zac Campus Grand Parc, à Villejuif

Sadev94, aménageur de la Zac Campus Grand Parc, à Villejuif, a signé les promesses de vente avec…

CBRE et JLL commercialisent "Quai des Caps", à Bordeaux

Keys Reim et les promoteurs Fayat Immobilier et Pitch Promotion ont retenu CBRE et JLL pour la…

Angers et Engie lancent un projet de ville intelligente

Angers a retenu le groupe Engie pour mener un projet de ville intelligente de…

Logistique

Legoupil Industrie construit une extension de 5 703 m2 pour le groupe Todd, à Giberville

Le groupe Todd, spécialiste des services et pièces détachées pour les véhicules industriels des constructeurs et…

Finance & Bourse

Immobilier de l'Etat : un nouveau site internet pour faire des affaires (publiques)

Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes Publics, annonce le lancement…

LaSalle Investment Management lance un fonds ouvert "core" visant les grandes villes japonaises

LaSalle Investment Management lance un fonds immobilier privé « core » à…

Analyses & Résultats

Capelli : des agrégats en hausse pour une ambition nourrie...

Le Groupe Capelli a réalisé un chiffre d’affaires de 83,4 millions d’euros pour le premier semestre (à fin septembre) de son…

Parcours

Sébastien Lhoste rejoint Nexity Conseil et Transaction

Sébastien Lhoste est nommé consultant investissement chez Nexity Conseil et…

Guillaume Borjeix promu chez Spirit Entreprises

Guillaume Borjeix est nommé directeur du développement de Spirit Entreprises…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 12/12/2019

Investissement : « quand je me compare, je me rassure »

Alors que nous approchons de cette fin d’année, il est toujours bon de dresser un traditionnel « topo »de l’année écoulée. Et, si l’on en croit la dernière étude de Savills sur l’investissement immobilier en France, il y a des raisons d’espérer. « Quand je me regarde, je m’inquiète ; quand je me compare, je me rassure ». Jamais la maxime attribuée à Talleyrand n’a paru aussi adaptée à l’immobilier !

Tout d’abord, un mot à la mode : résilience. L’économie française profite d’une croissance certes atone, sans peu de relief avec ses 0,3 % sur trois trimestres consécutifs, « mais rassurante » pour Savills. « Pas de quoi pavoiser, mais dans un environnement international en constante dégradation, la France se singularise par sa résilience ». Regardons nos voisins : le Royaume-Uni « se maintient à un niveau d’activité proche de la France », mais « le rythme de croissance ne cesse d’être révisé à la baisse ». Et l’Allemagne « a échappé de peu à une entrée officielle en récession au terme du troisième trimestre ». Sans compter une « quasi-stagnation » cette année pour l’Italie, « avant de repartir de l’avant en 2020 ».

Cette solidité française est donc perçue comme un des avantages concurrentiels pour les investisseurs internationaux, leur donnant ainsi « une meilleure visibilité de moyen terme ». Avant de dresser des plans sur l’année 2020, regardons dans le rétroviseur : le marché de l’investissement en France en 2019 a été « vrombissant », pour Savills, qui parle – comme ses confrères – d’une « nouvelle année record », avec une prévision de 35 milliards d’euros attendus, 61 % au-dessus de la moyenne décennale ! « La France est le seul des trois grands marchés européens à progresser » souligne Savills. Le top reste trusté par l’Allemagne, avec 55 milliards d’euros, en baisse de 1 % et le Royaume-Uni, avec 39 milliards d’euros, en baisse de 28 %. Mais en raisonnant par marché urbain, Paris est en tête, avec 16,9 milliards d’euros (+27 %), loin devant Londres (14,2 milliards d’euros, -36 %) et Munich (4,6 milliards d’euros, +15 %).

Conséquence de cet engouement pour le marché parisien (qui a bénéficié fortement des capitaux étrangers) : les taux de rendement pour des actifs parisiens dans le QCA baissent jusqu’à 2,9 %. Un plancher que la société de conseil estime assez rationnel : « en plus des perspectives de réversion liées à la croissance des loyers, ils assurent, en effet, un avantage de rendement élevé au compartiment immobilier ». L’écart avec le taux obligataire (sacro-sainte référence pour les taux de rendement immobilier) est passé de 226 points de base à 316 points en un an, « nettement au-dessus de sa moyenne décennale », à 215 points.

Mais surtout, la vacance qui pèse sur la Capitale fait relativiser le risque locatif associé à des opérations de type « core + » ou « value added » : « les actifs à revaloriser, qu’il s’agisse d’immeubles sous-loués, à restructurer ou ne disposant que d’un engagement locatif court de leurs utilisateurs, peuvent apparaître comme de réelles opportunités de création de valeur et un placement sûr ». Un calcul qui a été déjà fait par des investisseurs traditionnellement spécialisés dans les opérations « core ». Des affaires à faire…

Portrait

Chargement