Chargement

Mercredi 20 Novembre 2019

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le Choix Immoweek

Le Fastt et la Fnaim s’allient pour la protection des intérimaires

Le « + de la semaine », c’est le monde du logement qui continue à s’engager pour le droit au logement. En effet, la Fnaim a annoncé un partenariat avec le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (Fastt) afin de garantir les…

Logement

Action Logement crée une AMI pour la transformation de bureaux en logements

Le gouvernement continue son action en faveur de la réversibilité : de concert avec Julien Denormandie, ministre chargé de la…

Première acquisition, à Dijon, pour l'OPPCI Immobilier Impact Investing

Swiss Life Asset Managers France et Cedrus & Partners ont acquis, en Vefa, via leur…

Le Groupe Gambetta lance la construction de "Parc Ronsard", à Tours

Pascal Auzenat, directeur de l’agence de Tours…

Interview

Valérie Mancret-Taylor (Anah) : "en 2019, nous dépasserons les objectifs qui nous ont été fixés"

L’année 2019 de l’Anah se solde par un bilan positif, avec un dépassement des objectifs fixés par le ministre du Logement et de la Ville, Julien Denormandie. L’Agence, qui sera notamment en charge…

Bureaux

Luni s'installe quai des Chartrons, à Bordeaux

Luni, société spécialisée dans le développement et la distribution d’applications mobiles, a pris en location un…

Edito

Le « maire de la commune France » à la reconquête des territoires

Il faisait froid hier, dans ce hall de la Porte de Versailles. Un froid dégagé par les quelque 11 000 inscrits au 102ème Congrès de maires de France, ceux qu’on nomme souvent « le bloc communal ».

Territoires

Foncière Atland lance la construction du "campus de l'industrie du futur" de Total, à Stains-Pierrefitte

Foncière Atland a lancé les travaux de « Industreet », le « campus de l’industrie du futur » de Total, à…

Hôtellerie

Atream acquiert le Club Med Les Arcs Panorama, dans la vallée de la Tarentaise

Atream acquiert, auprès de La Foncière des Alpes et via un « club deal » institutionnel, les murs du Club Med Les Arcs Panorama, aux…

Parcours

Olivier Boussard quitterait Crédit Foncier Immobilier

(INFO IMMOWEEK) On dit qu’Olivier Boussard, après neuf ans à la direction générale de…

Rodolphe L'Hotellier nommé à la direction des grands projets de Spirit

Rodolphe L’Hotellier est nommé au…

Pierre-Jean Poli prend la direction de JLL Expertises à Lyon

Pierre-Jean Poli est nommé directeur de JLL Expertises à Lyon.

Nexity : nominations au "top management" pour "accompagner la transformation"

Afin « d’accompagner [sa] transformation…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Thierry Mouthiez

le 06/07/2020

Bureaux : la qualité, d’abord !

« En règle générale, le « flight to quality », souvent évoqué, sera déterminant » affirme Denis François dans un récent « point de vue » publié dans nos colonnes et dans lequel cet expert renommé, aujourd’hui senior advisor chez Swiss Life AM, analyse l’évolution des différentes classes d’actifs post Covid. Il précise : « quel que soit l’actif, l’occupation (qualité et solidité du locataire, nature et durée du bail, loyer égal ou proche du loyer de marché) constituera l’élément majeur de toute valorisation ou décision d’investissement ».

Ce qui, effectivement, se vérifie dès maintenant sur le marché des bureaux, qui semble plutôt actif. Ainsi, Stephan von Barczy souligne, dans une récente interview, le dynamisme des marchés : « du 1er janvier à fin mai 2020, les volumes investis en immobilier d’entreprise en France ont atteint 11,7 milliards d’euros, soit une hausse de 30 % sur un an, légèrement en deçà de la hausse annuelle de 35 % enregistrée pour les volumes du second semestre 2019. Au regard du contexte actuel, ce résultat reste très satisfaisant ». Surtout, le directeur du département investissement de JLL, affirme, à propos du créneau des bureaux : « bien que l’investissement ait ralenti, les actifs « core » ont été particulièrement ciblés par les investisseurs dans une logique de « flight to quality » ».
Une stratégie plus aisément applicable dans un marché solide, au sein duquel, « à l’échelle de l’Ile-de-France, plus de la moitié (53 %) des mouvements d’entreprises proviennent de secteurs d’activités plutôt résilients » estime Cushman & Wakefield. Dans une récente « analyse croisée des dynamiques du marché des bureaux, selon les secteur d’activité des entreprises et les micro-marchés franciliens », le conseil ajoute que « l’impact du ralentissement économique serait modéré pour un quart des entreprises franciliennes et, au contraire, plus sévère pour 21 % d’entre elles »…
Et, bien entendu, dans le cadre d’une telle stratégie globale, la Capitale devrait pouvoir conserver son rang de première cible auprès des investisseurs. La conclusion de l’étude de Cushman & Wakefield lui est ainsi favorable : « de manière général, on remarque que les marchés les plus spécialisés, en raison du déséquilibre créé par la typologie d’activités des entreprises principalement situées sur une partie des première et deuxième couronnes, sont davantage exposés lors des crises économiques. La diversification des activités sur un marché immobilier contribue donc à sa résilience : Paris en est un parfait exemple »…

Portrait

Chargement